C’est ma vie sur M6 : Clinique esthétique, la beauté à tout prix

C’est ma vie sur M6 : Clinique esthétique, la beauté à tout prixL’émission « C’est ma vie » du 6 mars 2015 était consacrée à la chirurgie esthétique. Elle a été entièrement tournée à la Clinique des Champs-Elysées. En suivant le quotidien du Dr. Patrick Baraf et du Dr. Sylvain Drikes, vous découvrez les différentes opérations pratiquées dans une clinique esthétique. Les chirurgiens répondent à une demande variée pour satisfaire des demandes nombreuses, mais qui finalement gardent le même objectif : gommer l'action du temps sur le corps ou faire disparaître des complexes.

 

Cinq patientes ont accepté de raconter leur histoire à visage découvert.

La liposuccion de Sabine

Sabine est une jeune femme de 25 ans qui s’est récemment mariée. Elle pèse 70 kilos pour 1,64 mètre, elle a pris 15 kilos en deux ans et aucun régime ne semble vouloir fonctionner. Elle est venue dans l’espoir d’un miracle. La liposuccion est un travail physique. Durant trois heures, le chirurgien va inlassablement manier la canule avec des gestes sûrs et réguliers. Au final, il a enlevé 5 litres et demi de graisse.

La rhinoplastie d’Émilie

Le nez d’Émilie, 34 ans, est sans doute la chose qu’elle déteste le plus au monde. Depuis son adolescence, elle est terriblement complexée par l’apparence de son visage. Elle souhaite recourir à une rhinoplastie afin de faire disparaître la bosse disgracieuse sur l’arête de son nez. Cent coups de marteau sont nécessaires pour faire disparaître la bosse Le chirurgien va devoir ensuite reconstituer une arête de nez rectiligne. Il le fait en utilisant le cartilage qu’il vient de retirer précédemment.

Le lifting d’Agnès

A 47 ans, Agnès a la nostalgie de ses jeunes années et aimerait bien retrouver un peu de sa beauté d’antan. Aujourd'hui, elle ne se supporte plus. Le lifting du visage et du cou va lui permettre de retrouver une nouvelle jeunesse, une chose qui va terriblement la bouleverser. Pour la première fois depuis longtemps, elle a pu se regarder dans la glace sans faire un pas en arrière et en se disant : « C’est toi, c’est enfin toi, tu t’es retrouvée.»

L’augmentation mammaire de Karen

Karen, 28 ans, fait un petit 80B, une taille clairement insuffisante pour elle. Lors de la consultation, elle se décide pour des prothèses mammaires de 380 grammes. En moins d’une heure, Karen va se retrouver avec une nouvelle poitrine. C’est avec le sourire, finalement, que Karen quittera la clinique, le complexe de sa poitrine n’étant plus qu’un mauvais souvenir.

Le mini-lifting de Rabbia

Rabbia est une maman célibataire de 49 ans qui travaille comme aide à domicile pour les personnes âgées. Elle voudrait encore plaire, Rabbia et, pourquoi pas, rencontrer un homme qui pourrait partager sa vie. Mais pour le moment, elle ne se sent plus capable d’être séduisante. Le chirurgien lui propose de faire un lifting. L’opération durera 1h30 au total. Et le résultat est spectaculaire.

 

Posté le 10 mars 2015

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...