Jean-Michel Maire en immersion à la Clinique des Champs-Elysées

Jean-Michel Maire en immersion à la Clinique des Champs-ElyséesJean-Michel Maire réalise une enquête dans l’univers de la beauté pour l’émission Touche pas à mon poste. Il a rendez-vous à la Clinique des Champs-Elysées où il est accueilli par la directrice en personne, Tracy.

Michaela est la chirurgienne qui va lui montrer les coulisses d'une clinique esthétique. Quelles sont les dernières techniques tendances, comment se déroule une séance d'injection, à quoi ressemble un bloc opératoire ? Vous allez tout savoir.





Les injections de Botox et d’acide hyaluronique

Aussitôt arrivé, Jean-Michel enfile sa tenue de chirurgien et il est fin prêt à recevoir la première patiente, une jeune femme qui veut faire des injections sur son visage. Elle veut lisser les rides sur le front, les rides du lion entre les sourcils, les sillons nasogéniens afin de préserver son « capital beauté » et empêcher que les rides d’expression deviennent visibles en permanence. Elle souhaite aussi gonfler les lèvres avec un résultat naturel.

La séance d’injections d’acide hyaluronique et de toxine botulique commence par une drôle d’étape. Avec l’appareil Next Motion, l’assistante tourne une vidéo de 27 secondes qui va permettre de voir les résultats avant / après. On passe ensuite aux injections et la patiente est comblée par le résultat. Cette intervention est la plus demandée en France, près de 15% des Françaises y auraient déjà eu recours.

La séance de Coolsculpting

Après les injections, Michaela réserve une petite surprise à Jean-Michel. Elle souhaite lui faire tester le Coolsculpting une méthode d’amincissement par le froid qui ne nécessite aucune intervention chirurgicale. Il s’agit d’un système qui repose sur le principe de la cryolipolyse, une méthode qui promet des résultats bluffants. Les résulats seront visibles dans quatre à six semaines pour une perte de 25% de la couche graisseuse, cela varie entre une à trois séances.

Le robot Artas

Michaela montre ensuite à Jean-Michel le robot Artas, une nouvelle technique pour les implants de cheveux. Cette machine prélève mille greffons par heure. On met plus de cheveux, l’intervention est plus rapide et le résultat est amélioré. Jean-Michel assiste à une greffe de barbe. Le patient souhaite densifier une pilosité clairsemée sur les joues. Après l’intervention, il va avoir une belle barbe bien régulière qu’il ne faudra même plus tailler car la ligne est déjà faite.

Le bloc de chirurgie esthétique

Quelques heures plus tard, Michaela propose à Jean-Michel de lui montrer les coulisses d’un bloc opératoire. Il va voir une intervention de lifting des seins associé à la pose de prothèse mammaire pour augmenter le volume de la poitrine.

Jean-Michel ne sent pas très bien car la vue du sang le tétanise et il est incapable de rester plus longtemps au bloc. Michaela l’accompagne en salle de réveil et lui donne un verre d’eau fraîche.

La journée touche à sa fin et l’immersion de Jean-Michel au sein de la Clinique aussi. Il n’a pas pu aller jusqu’au bout mais il est tout de même fier de son parcours.



Posté le 23 mars 2017



  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...