La parole se libère progressivement en esthétique

La parole se libère progressivement en esthétiqueLes personnes qui ont recours à l’esthétique ont souvent comme première exigence que le résultat soit naturel afin que l’intervention reste la plus discrète possible pour l’entourage.

Même si la France est encore loin d’un pays comme les Etats-Unis où chacun parle ouvertement et sans complexe de ce qu’il a fait, la parole se libère peu à peu.

YouGov France a effectué un sondage en ligne du 8 au 9 octobre sur 1012 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Les résultats publiés sur le site 20.minutes.fr montrent que 8% des Français assument avoir eu recours à la chirurgie ou à la médecine esthétique, soit près d’une personne sur 10.

Est-ce pour autant la fin d’un tabou ? Pour Tracy Cohen, directrice de la clinique des Champs Elysées mais tout dépend du domaine concerné.

En médecine « Les gens ont de moins en moins de réticences à en parler. Les patientes viennent entre copines. Elles se motivent, se recommandent ouvertement un médecin.» explique Tracy Cohen. 11,1% des personnes assument d’ailleurs ouvertement avoir recours à des injections antirides Pour une grande majorité de patients, l’objectif d’un petit coup de pouce médical est d’«embellir leur apparence physique» (40,8%). Les autres souhaitent «masquer certaines imperfections apparues au cours de leur vie» (21,9%) ou simplement «rajeunir» (13,7%).

En revanche, en chirurgie, le secret prédomine encore. Les patients n’en parlent pas ouvertement, choisissent une période de vacances pour faire l’opération, «quand ça ne se verra pas au travail», précise la Tracy Cohen.

«En chirurgie intime, c’est carrément la loi du silence. Les gens veulent un maximum de discrétion. Pour un allongement de pénis, certains hommes créent des adresses mails spécifiques, anonymes, ne veulent pas donner leur numéro de téléphone.» raconte Tracy Cohen.

Parmi les personnes qui acceptent d’évoquer leur intervention, 18,3% assument un nez refait avec une rhinoplastie, 11% un ventre remodelé par plastie abdominale, 8,4% une liposuccion des cuisses, 4,3% des fesses et 4,1% une augmentation mammaire.

 

Posté le 4 novembre 2014

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...