Le prix d’un sourire parfait

Ces dernières années en France, des centres dentaires « nouvelle génération » ont vu le jour. Ce qui booste leur chiffre d’affaires, ce sont les facettes en céramique, les prothèses, les appareils dentaires pour un alignement parfait des dents, blanchiment et même des injections pour repulper le contour de nos bouches. Bref, de l’esthétique pure !

L’esthétique dentaire : un secteur en pleine croissance

Peu importe, les patients sont prêts à y mettre le prix. Un français sur deux n’ose pas sourire. Avoir de belles dents est même devenu essentiel pour réussir notre vie amoureuse et professionnelle.

Cette année, les dépenses en soins dentaires ont frôlé les douze millions d’euros. Un chiffre qui a augmenté de 35% en dix ans.

Les soins classiques représentent 42% de l’activité des dentistes mais seulement 15% de leurs honoraires alors que la pose de prothèses représente elle seulement 11% de l’activité mais 57% des honoraires des dentistes.

L’orthodontie, elle, est en plein boom. 900.000 enfants et adolescents soignés par an. La note peut grimper jusqu’à 7200€. Les nouveaux adeptes, les adultes, aujourd’hui 20% des patients. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter.

Un marketing redoutable made in USA

Découvrez la toute dernière facette du secteur. Un marketing bien aiguisé qui nous vient des Etats-Unis et même des stars hollywoodiennes.

Dans l’industrie du cinéma américain, tout jeune acteur ou actrice le sait, des dents parfaitement alignées à la blancheur presque irréelle sont une des clés pour accélérer sa carrière. Voilà comment le jeune Tom Cruise est passé d’adolescent comme les autres à sex-symbol pour blockbuster. La petite copine d’Harry Potter est devenue femme fatale en quelques mois. Un sourire parfait qui des envieux même chez les stars du football, comme ici Christiano Ronaldo. Comment la magie a-t-elle opérée ? Le secret d’Hollywood le mieux gardé est aujourd’hui dévoilé au grand jour ! Et c’est ici que cela se passe, à deux pas des Champs-Elysées.

Voici la première clinique d’esthétique européenne. Et ici tout est fait pour s’y croire à Hollywood. Hôtel particulier, présentation des médecins digne d’une bande-annonce de série américaine et un accueil VIP par la directrice de la Clinique, ancienne banquière d’affaires.

Il y a deux ans a été inauguré cet espace. 600m² entièrement dédié au sourire. Chaque jour, des dizaines de patients viennent tenter de le décrocher, ce sourire hollywoodien. Des facettes dentaires jusqu’à 1200€ la dent.

Pour le réalignement, fini les bagues de notre adolescence mais cet appareil dentaire invisible, Invisalign. Une méthode sans douleur. Prévoir jusqu’à 8000€ pour deux ans de traitement.

Et bien sûr l’acte le plus demandé ici, c’est le blanchiment dentaire. Entre 500€ pour un traitement à domicile et jusqu’à 1500€ pour des séances en clinique.

Toutes ces méthodes débarquent directement des Etats-Unis. Ces actes sont réalisés uniquement sur les plus de seize ans donc ils ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

Ici, le discours des dentistes est clair, assumé et libéré. Pourtant, ils refusent catégoriquement de répondre à mes questions et d’être reconnus à l’image. Le Conseil de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes les a dans le collimateur.

Interview de Tracy Cohen, directrice de la Clinique des Champs-Elysées

C’est un sujet très sensible parce qu’on touche à la santé et il ne faudrait pas faire quoi ? De la publicité ?

C’est un sujet qui est pour nous en tant que chef d’entreprise au cœur d’une problématique actuelle hyper-importante puisqu’on est confronté sans cesse à des demandes d’informations des patients mais dès que cela touche à de l’esthétique, que ce soit chirurgie esthétique, médecine esthétique, esthétique dentaire, la publicité est interdite.

Oui, mais vous faites de la publicité sur les soins que vous proposez, sur les outils techniques que vous avez et les résultats que vous pouvez obtenir ? Vous communiquez là-dessus ?

On a un site d’information mais on ne fait jamais de publicité.

Et tous les flyers qu’on trouve à l’intérieur de la Clinique ?

Les flyers, c’est de la communication, mais on n’a aucune publicité, on n’a aucune activité payante. Pas de publicité dans les magazines par exemple.

Aucune publicité à l’extérieur. Une fois que c’est en interne, effectivement, le patient arrive ici et il trouve toute la documentation.

Voilà, exactement. Cela reste vraiment de l’information.

Pas de publicité donc, pourtant la salle d’attente ne désemplit pas. Des hommes, des femmes, tous milieux sociaux et des personnes jeunes, de plus en plus jeunes. La raison ? Ces photos postées sur les réseaux sociaux. Oui, rien n’interdit à la directrice de la Clinique de poser avec ses patients les plus célèbres. Pour la jeune génération, les stars de la télé-realité et de la télévision. Une publicité hors-contrôle et gratuite qui amène donc de plus en plus de clients sur ses fauteuils. Leur unique obsession : le paraître.

Vous avez des patients qui arrivent comme ça : « Je veux ce sourire-là » ?

Bien sûr, on a des patients qui vont nous montrer le type de sourire, d’alignement des dents ou de couleur, en nous disant, c’est ce que j’aimerais avoir.

On ne va pas à la course au blanc plus blanc que le blanc ? Avec même un blanc qui n’existe pas ?

La teinte bleach est à la mode. Le côté trop blanc, blanc lavabo, c’est quelque chose qui plaît à l’étranger. On a aussi pas mal de demandes et on le fait. C’est le patient qui détermine ce qui lui convient.

Est-ce que ces patients viennent aussi parce qu’il y a une pression sociale ? Est-ce que on ‘est pas arrivé aussi aujourd’hui à vivre dans une société où il faut être toujours plus beau, toujours plus rayonnant, toujours plus brillant ?

Oui. Le développement des réseaux sociaux a eu un impact assez important dans la tête des patients, parce qu’on se prend en photo quasiment tout le temps. De près, on voit plus tous les petits défauts. Si on peut avoir des traitements qui sont légers, qui ne se voir pas forcément mais qui vont donner tout de suite dès le réveil une bonne mine, avoir un beau sourire, pourquoi s’en priver ? C’est un budget qu’on met, qu’on se fait offrir, on travaille aussi pour.

Il y en a qui s’offrent ça ? « Tiens, chérie, pour ton anniversaire, je t’offre un blanchiment des dents ! »

Cela peut être un cadeau, exactement comme on peut offrir un soin chez la manucure ou dans un spa. Si on sait que cela peut faire plaisir à l’autre, ça reste un super-cadeau.

Et vous, vous n’avez rien refait, rien retouché ?

Parfois l’alignement de mes dents, je me dis, bon, pourquoi pas dans quelques années, si il y a quelque chose qui commence à me déranger, je n’hésiterai pas à le faire.

Une communication redoutable, l’acte médical deviendrait presque aussi anodin qu’un rendez-vous chez l’esthéticienne. Et c’est le jackpot pour la clinique. En deux ans ce nouvel espace rapport déjà 20% du chiffre d’affaires total de cette clinique qui s’élève à 7,5 millions d’euros chaque année.



Posté le 27 avril 2018



Nous vous conseillons aussi

Les Français et l’orthodontie 20 ans de progrès : La Fédération Française d’Orthodontie a publié les résultats d'un sondage sur le vécu des Français ayant suivi un traitement orthodontique.



  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...