Le rapport 2015 de l’IMCAS

Le rapport 2015 de l’IMCAS sur le marché mondial de l’esthétique

A l’occasion du congrès qui s’est tenu à Paris, l’International Master Course on Aging Skin (IMCAS) a publié le vendredi 30 janvier son rapport annuel* sur le marché mondial de la chirurgie et de la médecine esthétique en 2014.

Un marché mondial en croissance de 14,3%

Le secteur de l'esthétique a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires mondial estimé à 5,7 milliards d'euros.

Le marché mondial de l'esthétique médicale a enregistré une croissance de 14,3% en 2014. L'Asie connaît la plus forte croissance annuelle avec 13,2%, suivi de l’Amérique Latine avec près de 8%, des Etats-Unis avec 7% et de l’Europe avec 6%. Pour la première fois, l'Asie est passée devant l’Europe. En 2014, les Etats-Unis représentaient 44% du marché mondial, suivi de l'Asie (28%), de l'Europe (18%) et de l'Amérique latine (10%).

Les tendances 2014 en médecine et en chirurgie

En médecine, les produits d'injection, qu'il s'agisse des toxines botuliques utilisées pour le haut du visage ou des produits de comblement à base d'acide hyaluronique pour la partie inférieure, demeurent le premier marché de l'esthétique médicale avec 38% du chiffre d'affaires. Le marché des rides est suivi de très près par les appareils de modelage du corps et par les équipements à base d'énergie (radiofréquence, ultrasons, etc.) qui représentent 35% des ventes. La surprise 2014 est la croissance de 8,2% de la cosmétique active, un domaine d’activité qui regroupe des crèmes anti-âge très actives qui sont utilisées avant le recours aux injections.

En chirurgie, les premières interventions restent la lipoaspiration et l'augmentation mammaire par prothèses. Après l'affaire des prothèses défectueuses de la société PIP, «la suspicion semble disparaître progressivement et la demande progresser à nouveau dans les pays affectés précédemment en Europe», assure l'Imcas. Néanmoins, le marché des prothèses devrait connaître une progression moindre avec une croissance moyenne annuelle de 5% dans les prochaines années.

L'analyse montre un engouement pour les traitements combinés (application de plus d'une technique dans une ou plusieurs zones du visage ou du corps en une ou plusieurs séances). Les auteurs de cette analyse expliquent cette nouvelle tendance par « des attentes de plus en plus élevées » en termes de résultat, par « une meilleure compréhension du processus du vieillissement » mais aussi par un besoin « d’harmoniser les différentes parties du visage et du corps ».

* L’étude de l'IMCAS a été réalisée via un résumé des données disponibles sur le marché de l'esthétique médicale et chirurgicale délivrées par les Sociétés d'étude de marché, les analystes financiers et les industriels présents à la Tribune IMCAS 2015.

 

Posté le 02 février 2015

 

Nous vous conseillons aussi

 Rapport IMCAS 2014 : Le secteur de l'esthétique a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires mondial évalué à 4,6 milliards d'euros.
  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...