Le rapport 2016 de l’IMCAS

Le rapport 2016 de l’IMCAS

A l’occasion du congrès qui s’est tenu à Paris du 28 au 31 janvier, l’International Master Course on Aging Skin (IMCAS) a publié le vendredi 29 janvier son rapport annuel* sur le marché mondial de la chirurgie et de la médecine esthétique en 2015.

Un marché mondial en croissance de 8,2%

Le secteur de l'esthétique a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires mondial estimé à 6,89 milliards d'euros.

Le marché américain a progressé de 7,3% et représente à lui seul 45% du marché.
L'Asie-Pacifique a grimpé de plus de 13% pour voir sa part de marché monter à 22%.
L'Europe a progressé plus modérément de 5%, mais représente toujours 24% du marché mondial. Malgré la crise, l'Amérique latine a signé une croissance de 9% l'an dernier.

Selon les prévisions des spécialistes, le marché de l'esthétique pourrait atteindre les 10,49 milliards en 2020.

 

Les tendances 2015 en médecine et en chirurgie

Les produits injectables, comme la toxine botulique ou l’acide hyaluronique, constituent toujours le premier segment de marché, avec 39% des ventes. Mais les interventions concernant le remodelage du corps ont bien progressé en 2015, en gagnant 13,5%. Cette catégorie comprend de nombreux types d'interventions, allant du lifting du visage à la plastie abdominale, en passant par les implants fessiers et la liposuccion.

Viennent ensuite les interventions réalisées avec appareils à impulsion (notamment les lasers), qui ont progressé de 9,3% en un an.

Les augmentations mammaires restent stables, leur nombre n'a progressé que de 3,9% à travers le monde.

En France, le marché en pleine expansion est celui de la cosmétique anti-âge avec +5,8% de croissance l'an dernier.

Un marché dynamique

L'an dernier l'activité des fusions-acquisitions dans le secteur a été marquée par l'offre de rachat du géant pharmaceutique américain Pfizer sur son compatriote Allergan, le fabricant du Botox, dont le prix d'achat astronomique - 160 milliards de dollars - témoigne de l'intérêt majeur du secteur pharmaceutique envers ce débouché très rentable.

Mais cette industrie est également dynamique en Europe, avec des sociétés françaises comme Skinceuticals (filiale de L'Oréal), Vicacy et Filorga, les suisses Teoxane et Galderma (groupe Nestlé) ou l'allemand Merz. Des firmes sud-coréennes sont également très présentes dans le domaine des toxines botuliques.

 

* L’étude de l'IMCAS a été réalisée via un résumé des données disponibles sur le marché de l'esthétique médicale et chirurgicale délivrées par les Sociétés d'étude de marché, les analystes financiers et les industriels présents à la Tribune IMCAS 2015.

 

Posté le 01 février 2016

 

Nous vous conseillons aussi

 Rapport IMCAS 2015 : Le secteur de l'esthétique a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires mondial estimé à 5,7 milliards d'euros.
  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...