Le rapport 2018 de l’IMCAS

Le rapport 2018 de l’IMCASLe 20ème salon de l’International Master Course on Aging Skin (IMCAS) s’est tenu à Paris du 1er au 3 février 2018.

L’IMCAS a publié à cette occasion les chiffres sur le marché de l’esthétique médicale et chirurgicale dans le monde entier.

En 2017, le marché mondial de l'esthétique médicale et chirurgicale a connu une croissance de 8,1% pour atteindre 8,6 milliards d'euros. Ce rythme de croissance régulier depuis plusieurs années est porté par la reprise économique mondiale et devrait continuer jusqu'en 2021. Les dépenses des patients devraient atteindre 9,3 milliards d'euros en 2018.

Pour l’American Society for Aesthetic Plastic Surgery (ASAPS), ces bons chiffres s’expliquent non seulement en raison de la croissance économique mondiale mais aussi à cause « d’un désir chez les baby-boomers et leurs enfants de rester compétitifs dans un monde du travail de plus en plus jeuniste ».

Le marché asiatique dépasse le marché européen pour la première fois

Cinq pays (États-Unis, Brésil, Japon, Italie et Mexique) concentraient plus de 41% des interventions.

Loin devant, on retrouve toujours les États-Unis qui représentent 48% du marché mondial en 2017. Un chiffre qui devrait légèrement baisser dans les années à venir (47% en 2018, 46% en 2012), selon les prévisions publiées par l’IMCAS.

L'Asie ne s’essouffle pas et montre une dynamique spectaculaire, avec une croissance à deux chiffres (plus de 10% par an). Elle dépasse légèrement l’Europe pour la première fois. Une tendance qui devrait se poursuivre l’an prochain, puisque l’Europe devrait représenter 23% du marché mondial contre 24% pour l’Asie Pacifique.

D'après l’International Society of Aesthetic Plastie Surgery (ISAPS), l'intervention chirurgicale la plus fréquente est l'augmentation mammaire (15,8%), devant la liposuccion (14,0%), la modification des paupières (12,9%) et du nez (7,6%).

Plus marginale, mais en forte croissance (+45% en 2016): la labiaplastie, réduction des petites et/ou des grandes lèvres au niveau de la vulve. À l'inverse, l'opération d'allongement du pénis recule (-28%).

Boom des produits injectables et des cosméceutiques

En termes de segments de marché, ce sont toujours les produits injectables, comprenant la toxine botulique et les autres produits de comblement, qui tirent leur épingle du jeu, représentant le premier marché en valeur (42%). La croissance de cette branche est estimée à 7,9% par an jusqu’en 2021.

En parallèle, la cosmétique médicale (ou cosméceutique), devraient avoir une croissance de 8,4% par an, pour finalement représenter 17% du marché mondial.

Les équipements à base d’énergie, dans lesquels on retrouve les lasers, les radiofréquences, les ultrasons, les dispositifs de remodelages du corps et les dispositifs de santé féminine à base d’énergie, auront également le vent en poupe, avec une croissance annuelle moyenne fixée à 10,9%.

Les spécialistes indiquent d’ailleurs que les dispositifs de santé pour les femmes et les équipements de remodelage corporel à base d’énergie auront dans les années à venir le taux de croissance annuel composé le plus important (+25,7% et +14,5% respectivement).



Posté le 9 février 2018



Nous vous conseillons aussi

Rapport IMCAS 2017 : Le secteur de l'esthétique a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires mondial estimé à 8,5 milliards d'euros.
  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...