Toxine botulique : Le nouveau remède contre la transpiration

 

 

L’émission « C’est au Programme » sur France 2 du 17 avril 2015 a présenté un reportage sur le traitement de la transpiration excessive avec la toxine botulique tourné à la Clinique des Champs-Elysées avec le Dr Sylvain Drikes.

Le principe c’est quoi ? C’est de bloquer l’activité des glandes dites sudoripares. Il y en a trois millions sur l’ensemble de la peau. Et ce sont ces glandes qui fabriquent la sueur et on a besoin de cette sueur pour diminuer la température de notre corps et être à 37 degrés. Mais chez certaines personnes, les glandes sudoripares sont hyperactives et vont être terriblement gênantes au niveau des mains, des aisselles, des pieds mais aussi du visage. La toxine botulique a un effet immédiat sur cette transpiration et aide les personnes qui en souffrent. Très souvent, celles-ci vivent isolées, elles ne sortent plus, elles ne veulent plus serrer les mains parce que c’est terriblement gênant.

La transpiration est un phénomène naturel pour maintenir notre corps à 37 degrés. Mais chez Michelle, ces trois millions de glandes dites sudoripares sous sa peau, produisant cette sueur, ont une activité excessive.

Le Dr Sylvain Drikes explique : « Dans plus de 90% des cas, il n’y a pas de cause qui est retrouvée. Maintenant, dans les 10% restants, il existe des situations qui sont essentiellement liées à des modifications hormonales, telles que des maladies comme l'hyperthyroïdie qui peut stimuler justement cette transpiration et il y a des étapes de la vie, comme la grossesse, comme la puberté qui entraînent des modifications hormonales dans le corps d’une manière générale et qui peuvent augmenter le phénomène de transpiration. »

Pour stopper ce trouble qui touche 10% de la population, Michelle a bénéficié d’injections de toxine botulique. C’est le même produit utilisé en médecine esthétique dans le traitement des rides. Il limite l’activité des glandes de la transpiration. Ce matin, Michelle va demander une nouvelle injection pour ses mains, car le produit a une durée de vie de six mois. Produit qui pourrait également s’appliquer à ses pieds.

Le Dr Drikes confirme : « Les pieds, déjà c’est une excellente indication pour ce traitement. Le geste technique est à peu près semblable à celui de la paume des mains et la durée d’efficacité est à peu près identique. »

Après avoir anesthésié la zone à l’aide d’une crème, le médecin identifie avec un produit révélateur les zones en foncé qui transpirent plus que celles en clair et c’est là qu’il va injecter la toxine. « A partir du troisième jour, l’efficacité commence à se mettre en place et on peut considérer que le résultat est optimal au bout de quinze jours. Anne-Laure n’aura pratiquement plus de transpiration au niveau des aisselles et, bien entendu, plus d’auréoles. »

Il faut renouveler l’injection tous les six mois. Pour les deux aisselles, c’est de l’ordre de 600 euros.

 

Posté le 20 avril 2015

 

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...