Une découverte miracle contre la calvitie ?

Une découverte miracle contre la calvitie ?Des chercheurs du centre de recherche en dermatologie de l'Université de Manchester au Royaume-Uni ont découvert fortuitement qu’un traitement contre l’ostéoporose favorisait la croissance des cheveux.

Il permettrait d'aller à la source du problème et d'empêcher la perte de cheveux pour de bon comme la greffe de cheveux et il pourrait convenir aussi bien aux hommes qu’aux femmes.


Trouver une alternative au Minoxidil et au Finastéride

L’équipe de recherche dirigée par le dirigé par le Dr. Nathan Hawkshaw, travaille depuis plusieurs années à la création d’un traitement bien toléré contre la calvitie.

Aujourd’hui, seuls deux médicaments agissent sur la calvitie : le finastéride et le minoxidil. Mais ces deux traitements ont un résultat décevant au niveau de la repousse des cheveux et ils s’accompagnent d’effets secondaires désagréables tels que des démangeaisons, une baisse de la libido ou des maux de tête.

L’idée des scientifiques était donc de trouver un remède pour empêcher la chute des cheveux et favoriser leur repousse le tout sans effets secondaires.

La molécule WAY-316606

Dans un premier temps, le groupe du Dr. Hawkshaw s’est intéressé à un vieux médicament immunosuppresseur, la cyclosporine A (CsA), utilisé depuis les années 1980 pour prévenir le rejet des organes transplantés et réduire les symptômes de maladies auto-immunes.

Ce médicament réduit l'activité d'une protéine appelée SFRP1, un régulateur de croissance qui affecte de nombreux tissus, y compris les follicules pileux.

Toutefois, en raison de ses effets secondaires, la cyclosporine A n'a jamais été considérée comme un traitement contre la calvitie. Les chercheurs ont donc voulu trouver une autre façon de bloquer le fonctionnement de la fameuse protéine SFRP1.

Après un travail de détective, le Dr. Hawkshaw a découvert qu'une molécule développée à l'origine pour traiter l'ostéoporose, appelée WAY-316606, ciblait la protéine SFRP1. Mieux, elle est encore plus efficace que la cyclosporine A pour inhiber la SFRP1 et surtout sans ses effets secondaires.

« Le fait que ce nouvel agent, qui n'a jamais été envisagé dans un contexte de perte de cheveux, favorise la croissance des cheveux humains est excitant en raison de son potentiel extraordinaire », explique le Dr. Hawkshaw.

Des recherches prometteuses mais qui doivent encore être confirmées

Les scientifiques de l’université de Manchester ont du coup effectué des tests sur des échantillons capillaires donnés par des patients ayant bénéficié d’une greffe de cheveux. « Grâce à notre collaboration avec un chirurgien local de greffe de cheveux, le Dr Asim Shahmalak, nous avons pu réaliser nos expériences sur des follicules pileux du cuir chevelu généreusement offerts par plus de 40 patients et testés en culture d’organes. » explique le Dr. Hawkshaw.

Après seulement deux jours de traitements sous WAY-316606, les follicules ont commencé à produire des cheveux.

Le Dr Hawkshaw nuance : « Il faut cependant compléter cela d’un test clinique grandeur nature. Pour déterminer si ce médicament ou des composants analogues sont à la fois sûrs et efficaces sur les patients. »



Posté le 22 mai 2018



Nous vous conseillons aussi

Une étude récente confirme les effets secondaires du Finastéride : Une nouvelle étude publiée en mars 2017 confirme les problèmes de troubles érectiles suite à la prise de Finastéride.



  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...