Nouvelle vidéo sur les injections de toxine botulique

Deuxième Vidéo de la série tournée à la Clinique des Champs-Elysées par la société Jet Set Prod : Les injections de toxine botulique.

La toxine botulique a deux actions :

Lisser les rides d’expression

La toxine botulique est une molécule qui agit sur les muscles, essentiellement localisés au niveau du regard, qui va permettre de détendre ces muscles pour traiter des rides qui sont le plus souvent ce qu’on appelle des rides d’expression. On a les rides, qu’on appelle les rides du lion entre les sourcils, les rides horizontales du front, les pattes d’oie qui sont liées à la contraction de certains muscles qu’on a sur le visage et on va réaliser des petites injections avec des aiguilles très fines sur les zones et les muscles qui nous intéressent de manière vraiment harmonieuse et symétrique pour avoir un effet qui va les détendre.

La patiente ressort avec des petites rougeurs liées aux piqûres qu’on a réalisées et elle n’aura aucun résultat dans les trois jours qui vont suivre. La toxine botulique commence à agir et elle détend les muscles au bout de trois jours et ceci de manière progressive pour un résultat qui va être optimal au bout de 15 jours.

Atténuer la transpiration

La toxine botulique ou Botox peut également être utilisée dans une autre indication qui permet de traiter les problèmes de transpiration excessive. On peut l’utiliser au niveau des aisselles, de la paume des mains, de la plante des pieds.

Il va falloir déterminer les zones les plus marquées par la transpiration. Pour cela, on va utiliser de la béthadine qui est un liquide noir qu’on applique sur les aisselles, puis par-dessus une poudre d’amidon qui va noircir de façon plus intense les zones les plus atteintes et c’est à cet endroit que l’on va pouvoir injecter le Botox.

La toxine botulique est une molécule qui va permettre, grâce à quelques petites piqûres localisées dans les zones qu’on va vouloir traiter, de diminuer voire de supprimer complètement les problèmes de transpiration. Cette technique a la réputation d’être un peu douloureuse, c’est pour ça qu’on a recours à l’application d’une crème anesthésiante, une demi-heure avant de réaliser les injections qui va permettre de n’avoir quasiment aucune douleur. Et une fois que la patiente rentre chez elle, il n’y aura plus aucune douleur qui va persister.

> Plus d’infos sur la médecine esthétique

 

Posté le 29 janvier 2014

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...