La calvitie est la chute définitive des cheveux

La calvitie ou alopécie androgénétique est un phénomène d'origine héréditaire et hormonale. Elle entraîne une diminution progressive du nombre de cheveux qui deviennent progressivement plus fins et plus petits. Les cheveux se transforment ensuite en un duvet invisible. A la fin, il n'y a plus du tout de cheveux.

Calvitie

Les origines de l’alopécie androgénétique

Au cours de ces dernières années, les chercheurs ont mis en évidence plusieurs facteurs qui favorisent l'apparition d'une alopécie androgénétique.

 

Prendre RDV pour un diagnostic capillaire

 

  • Génétique

  • Hormones

L'origine génétique de la calvitie

Les recherches médicales récentes ont permis d'identifier deux gènes impliqués dans la chute des cheveux, le premier localisé deux chromosomes.

Le chromosome X

Le chromosome X étant un chromosome sexuel, ce gène ne peut se transmettre que de mère en fils et permet d'expliquer pourquoi un grand-père maternel transmet parfois sa calvitie à son petits fils.

Le chromosome 20

Ce gène est responsable de la chute progressive des cheveux après 45 ans. Il peut provenir soit de la mère, soit du père et donc se transmettre directement de père en fils.

Les individus qui possèdent les deux gènes à risque ont sept fois plus de chance de développer une alopécie androgénétique. On estime qu’un homme sur sept possède ces deux gènes (soit 14% de la population totale).

L'origine hormonale de la calvitie

Un bulbe pileux fabrique un cheveu pendant trois à quatre ans. Au cours d'une vie, il y a environ vingt cycles pilaires.

C'est une enzyme, la 5 alpha réductase, activée par l'hérédité, qui déclenche une transformation de la testostérone (hormone mâle) en dihydrotestostérone (DHT). La DHT aidée par l'enzyme raccourcit la durée des cycles pilaires. De ce fait, le cheveu est moins mûr, plus fragile et moins bien fini.

La calvitie homme commence généralement au niveau des golfes et de la ligne frontale pour s'étendre progressivement sur l'ensemble de la tête en dix à quinze ans maximum, une fois que le processus est déclenché.

La calvitie femme survient à partir de la ménopause même si, plus rarement, des femmes jeunes sont également concernées. La chute des cheveux est plutôt diffuse. La ligne frontale subsiste et on fait surtout de la redensification pour obtenir plus de volume.

Vidéo : Les explications d’un médecin

La chirurgie d’implant capillaire permet de traiter un grand nombre de cas de calvitie avec de très bons résultats.

  • Fue

  • Bandelette

Les solutions pour le traitement de la calvitie

Greffe de cheveux : on prélève les unités folliculaires sur une bandelette située sur la nuque. Cette technique permet le traitement d’une calvitie étendue en une seule séance.

Greffe FUE : on prélève les unités folliculaires une par une. C'est une technique entièrement manuelle et sans cicatrice qui permet de le traitement d’une calvitie modérée.

Robot Artas : Il prélève de façon automatique les greffons sous la supervision du praticien puis l’équipe médicale implante manuellement les cheveux sur les zones dégarnies.

PRP cheveux : Utilise les facteurs actifs de croissance contenus dans le plasma riche en plaquettes pour agir directement sur les cellules souches du follicule pileux.

LED cheveux : Un rayonnement lumineux froid active le métabolisme cellulaire des bulbes capillaires.

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...