Traitement du ronflement

Traitement du ronflement

Le ronflement  est la conséquence de l’obstruction intermittente complète ou partielle des Voies Aériennes Supérieures (VAS) qui interrompt la  ventilation au cours du sommeil et dont la répétition nocturne perturbe le bon déroulement du sommeil.

 

 

 

 

 

 

Types de ronflement

Le ronflement symptôme  peut  être simple sans anomalies respiratoires ou compliqué en s’associant aux  différents stades  des troubles respiratoires, depuis l’hypoventilation obstructive, le Syndrome d’Augmentation des Résistances des Voies Aériennes Supérieures (SARVAS) jusqu’au  Syndrome d’Apnée Obstructive du Sommeil (SAOS).

Le ronflement simple : C'est le bruit respiratoire fait par une personne en dormant. On considère un ronflement comme pathologique lorsque son intensité dépasse le seuil de 50 décibels. Certains ronflements ont un niveau sonore qui peut dépasser 100 décibels. Hormis la nuisance sonore pour l’entourage, ce ronflement n’a pas de conséquences au niveau de la santé du ronfleur.

Le ronflement avec événements respiratoires : C’est un ronflement avec des évènements respiratoires responsable de micro-réveils pathologiques, d'une durée de plus de 3 secondes pendant le sommeil. Le ronfleur présente des signes de lutte respiratoire et cardiaque associés au ronflement et une somnolence diurne excessive. Il y a une déstructuration du sommeil et des complications cardio-vasculaires comme l'hypertension artérielle.

Le syndrome d'apnée obstructive du sommeil (SAOS) : Il doit être évoqué si, en plus du ronflement, le patient présente des symptômes comme des troubles du sommeil, une fatigabilité tenace, une somnolence diurne, des céphalées rebelles ou une hypertension artérielle mal contrôlée. Ce SAOS retentit sur l’état général, se traduit par un risque neurologique et cardio-vasculaire, a une incidence sur la vie socioprofessionnelle et peut perturber dangereusement la conduite automobile.

Traitement du ronflement : Suis-je-concerné ?
Télécharger le dossier ronflement

Bilan du ronfleur

Le bilan de tout ronfleur comprend 2 consultations.

Première consultation + un bilan complémentaire

Elle comprend un examen ORL habituel et un bilan complémentaire. Le médecin apprécie l’état de la cavité buccale, de l’hypertrophie des amygdales, du voile du palais et de la luette ainsi que de l’articlé des dents et de la mandibule.

Pour préciser le site d’obstruction (fosses nasales, cavum, base de langue et larynx) et de la vibration sonore (voile du palais), l’examen local est complété par une fibroscopie des voies aériennes réalisé simplement en consultation par anesthésie locale des fosses nasales.

Un bilan plus général précise les facteurs de risque du ronflement comme l’obésité, une pathologie cardio-vasculaire ou neurologique, les habitudes hygiéno-diététiques et l’incidence de certains traitements médicamenteux de type anxiolytiques.

A l’occasion de cette première consultation un bilan complémentaire est demandé :

  • Un enregistrement du sommeil par Polygraphie ventilatoire nocturne sera programmé par pose d’un « holter » installé sur le patient à la consultation pour un enregistrement d’une nuit de sommeil. Cet examen se fait au domicile du patient avec nécessité de ramener l’enregistrement pour interprétation ; il permettra de confirmer le ronflement, de dépister l’importance des apnées du sommeil SAOS ;elle précisera aussi l’incidence des micro éveils nocturnes, des épisodes de désaturation en oxygène et des mouvement de jambes sans repos.
  • Un examen radiologique du massif facial et des sinus.

Deuxième consultation

Elle permet de faire la synthèse du bilan complémentaire et de proposer les solutions de traitement.

Techniques pour traiter le ronflement

Il existe plusieurs techniques possibles en fonction de l’importance de l’obstruction ventilatoire du ronflement.

  • Un traitement par radiofréquence réalisé en consultation selon les conditions locales des sites d’obstruction, sur les fosses nasales, les cornets, le voile du palais, la luette, les amygdales.
  • Un traitement par orthèse d’avancement mandibulaire avec réalisation des empreintes le jour de la consultation pour commander l’orthèse.
  • Un traitement chirurgical programmé, pour traiter l’obstruction nasale, l’hypertrophie obstructive des amygdales ainsi que la correction du facteur vibratoire du voile du palais (luette).
  • Un traitement par ventilation en pression positive sera envisagé dans certains cas d’association du ronflement à un SAOS prédominant ; les modalités de cette prise en charge spécifique, seront envisagées en coordination avec le médecin traitant selon l’importance du SAOS dont le bilan pourra alors être complété par un enregistrement polysomnographique.

Prix

  • Consultation : 150€
  • Holter du sommeil : 350€
  • Radiofréquence : 400€
  • Intervention : 2400€

 

 

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...