Culotte de cheval : comment la traiter ?

Apparu au début du XIXe siècle, cette expression désigne, à l’origine, les vêtements amples destinés à la pratique de l’équitation. Par la suite, la forme de ce vêtement a été associée à une physionomie particulière, notamment chez les femmes.

Aujourd’hui, il peut être difficile de se débarrasser de votre culotte de cheval. Elle est d’ailleurs la source de nombreux complexes. Vous pouvez ainsi avoir recours à la chirurgie ou à la médecine esthétique pour vous aider à vous en défaire.

Culotte de cheval

Culotte de cheval : quelles sont en les causes ?

La culotte de cheval est un amas de graisse à l’arrière des cuisses et des fesses favorisant l’apparition de la cellulite. Elle prend ainsi l’apparence d’amas de graisse qui forme des zones durcies et douloureuses au toucher.

La culotte de cheval peut se former tôt chez les femmes et se développer au cours de la vie suite à des variations hormonales ou pondérales. Ainsi, même les femmes ayant une bonne hygiène de vie peuvent avoir une culotte de cheval.

Lorsque vous dépensez peu d’énergie, mais que votre alimentation est riche, votre corps stocke la graisse jugée « inutile ». Cet amas graisseux se loge alors dans différents endroits du corps et plus particulièrement au niveau de la culotte de cheval.

La culotte de cheval peut aussi apparaître suite à des variations hormonales comme au cours de la puberté ou de la ménopause. Ainsi, le corps des femmes est programmé pour stocker la graisse en prévision d’une grossesse ou d’un allaitement. Elle permet ainsi d’assurer le développement du fœtus en cas de changement important.

Enfin, la culotte de cheval peut être héréditaire. Certaines ayant plus tendance que d’autres à stocker la graisse au niveau des hanches, des fesses et des cuisses.

Culotte de cheval : comment en venir à bout ?

Différentes méthodes vous permettront de venir à bout de votre culotte de cheval. Plus ou moins invasives, elles donnent toutes d’excellents résultats et vous seront proposées en fonction de vos besoins et de vos attentes.

Vous avez une grosse culotte de cheval

Si vous avez une grosse culotte de cheval très volumineuse, on recommande de faire une liposuccion car il s’agit de la technique qui enlève la plus grosse quantité de graisse en une fois.

Il est possible aussi de faire une liposuccion douce, une chirurgie moins invasive que la liposuccion classique avec une aspiration de la graisse au moyen d'une canule reliée à une seringue.

Pour les patientes qui ne souhaitent pas faire de chirurgie, la cryolipolyse par Coolsculpting est une bonne alternative.

Vous avez une petite culotte de cheval avec de la cellulite

Si en plus de la graisse, vous avez de la cellulite aqueuse à cause d’un mauvais drainage lymphatique, le médecin proposera la méthode Accent Prime qui combine des ultrasons et de la radiofréquence ou le système ONDA Coolwaves qui émet des micro-ondes.

Ces différentes énergies chauffent le tissu adipeux et éliminent la graisse par effet de lipolyse tout en traitant la cellulite.

Accent Prime et ONDA Coolwaves peuvent être réalisés seuls ou en complément d’une séance de Coolsculpting.

Je choisis ma solution pour éliminer la culotte de cheval

La liposuccion des cuisses aspire la graisse à l’aide d’une canule en mousse reliée à un circuit fermé dans lequel sera créée une dépression négative.

CoolSculpting gèle la graisse à une température d’environ -10 degrés puis évacue les adipocytes détruits par le froid par les voies naturelles.

Accent Prime élimine les cellules graisseuses et raffermit la peau avec des ultrasons et de la radiofréquence.

ONDA Coolwaves réduit les surcharges graisseuses et atténue l'effet peau d'orange avec des micro-ondes intelligentes.

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...