Qu’est-ce que la ptôse mammaire ?

Le temps, les grossesses les variations de poids sont autant de facteurs qui viennent altérer la silhouette et, notamment, les seins. Ainsi, l’un des handicaps le plus mal vécu par les femmes en général est, bien souvent, la ptôse mammaire. Alors de quoi s’agit-il ? Quelles en sont les causes et, surtout, comment la traiter ?

Qu’est-ce que la ptôse mammaire ?

Ptôse mammaire : qu’est-ce que c’est ?

La ptôse mammaire est due à un affaissement de la glande mammaire accompagné d’un relâchement de la peau. Il s'agit en fait  d'un glissement de la glande mammaire vers la partie inférieure du sein, la partie supérieure est comme vidée et les mamelons sont alors placés trop bas.

Il existe ainsi différents degrés de ptôse mammaire conduisant à différents types de cicatrices :

  • La ptôse légère : le sein commence à chuter et le mamelon se situe au niveau du sillon sous-mammaire.
  • La ptôse modérée : le mamelon est légèrement tourné vers le bas et est situé sous le sillon sous-mammaire.
  • La ptôse sévère : l’aréole se trouve plus bas que le sillon sous-mammaire et les mamelons sont tournés vers le bas.

L’intérêt d’une telle classification est de permettre d’adapter le traitement à la ptôse de votre poitrine. Ainsi, de l’importance de votre ptôse dépendra la taille de vos cicatrices : en T inversé, en ancre marine ou autour de l’aréole.

Les causes de la ptôse mammaire

La ptôse mammaire peut avoir plusieurs causes que ce soit à cause d’une variation hormonale, pondérale ou du relâchement cutané qui survient avec le temps. Dans tous les cas, la ptôse mammaire est source de nombreux complexes. Ainsi, beaucoup décident d’avoir recours à la chirurgie esthétique pour corriger la chute des seins et obtenir à nouveau une poitrine galbée et redessinée.

Une prise de poids importante

Les kilos en trop se répartissent sur l’ensemble du corps, y compris dans la poitrine où la graisse peut représenter jusqu’à 80% du volume du sein. L'excès de volume mammaire conduit à une distension de cutanée. La peau ne peut alors plus assumer correctement son rôle d'enveloppe. Le sac cutané s'effondre, la poitrine s’affaisse.

La diminution du tissu glandulaire

Après une importante perte de poids, la partie supérieure du sein apparaît alors comme vidée avec une enveloppe cutanée distendue par rapport à son contenant. Les hormones influent sur la taille de la glande mammaire, principalement au moment de la grossesse et de la ménopause.

Lors de la grossesse, les canaux galactophores se développent en vue de l’allaitement. Après le sevrage du bébé, les canaux galactophores s'atrophient et le sein retrouve sa taille normale.

À la ménopause, il y a une diminution du tissu glandulaire remplacé par du tissu adipeux.

Le relâchement cutané

La qualité de la peau joue un rôle important dans la survenue d’une ptôse mammaire. Une peau élastique va diminuer l’importance d’une ptôse mammaire tandis qu’une peau fragile ne joue plus son rôle de support enveloppant le sein.

Ainsi, avec l’âge, la peau perd de son élasticité et de son tonus. Les seins vont alors avoir tendance à s’affaisser, l’enveloppe cutanée ne soutenant plus assez bien le volume mammaire.

Le traitement de la ptôse mammaire : la mastopexie

Seul un lifting mammaire appelée aussi mastopexie peut permettre de corriger une ptôse mammaire. En effet, cette intervention vise à raffermir votre poitrine lorsqu’elle s’affaisse. Elle remonte ainsi une poitrine tombante, comble le vide de votre décolleté et permet de redonner galbe et fermeté à vos seins.

Je choisis ma solution pour traiter la ptôse mammaire

Le lifting mammaire remonte une poitrine tombante lorsque celle-ci s’affaisse à cause du relâchement de la peau.

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...