Dr Marc Abecassis dans C'est grave docteur sur TMC

 

Si le sexe de Kevin n’est pas un micropénis, il se sent malgré tout complexé. Il décide donc d’aller consulter le Dr Marc Abecassis, un spécialiste de la chirurgie intime. Kevin souhaite faire l’intervention globale, l’allongement et l’épaississement du pénis.

Le Dr Marc Abecassis informe Kevin de la procédure d’intervention et des risques qu’elle comporte afin qu’il puisse prendre sa décision en toute connaissance de cause. "Il y a une membrane qu’on appelle le ligament suspenseur du pénis. En sectionnant partiellement cette membrane, on va détacher le pénis et on obtient 2 ou 3 cm, 4 cm parfois de détachement de la verge au repos. En érection, on n’aura pas ce gain. On peut combiner cette intervention avec l’épaississement, c’est-à-dire que l’on va augmenter la circonférence, le périmètre en mettant de la graisse."

Après avoir fait le tour de la technique, le Dr Marc Abecassis examine maintenant Kevin. "Par rapport à la moyenne anatomique, Kevin est dans la moyenne inférieure. Aujourd’hui, chez un européen, la taille moyenne en érection c’est 14,5 à 15 cm. Au repos, ça peut être 8,9, 10 cm. C’est un peu plus aléatoire. Kevin est en-dessous de tout cela même s’il n’a pas un micropénis."

Mais le complexe du sexe a ses raisons et après 15 jours de délai de réflexion obligatoire, Kevin décide de subir une intervention. Même si son sexe ne sera pas démesuré, son nouveau pénis sera le moyen de reprendre confiance en lui. Aidé d’un confrère, le chirurgien procède aux premiers coups de bistouri pour agrandir la verge et gagner environ 2,5 cm.

A présent, le chirurgien peut passer à la deuxième étape, épaissir le pénis. Pour cela, il doit d’abord prélever la propre graisse de Kevin en pratiquant une petite liposuccion. Il choisit d’en extraire à partir de la cuisse du jeune homme. Maintenant que la graisse est prélevée, le chirurgien peut procéder à la dernière étape de l’opération, implanter la graisse de manière harmonieuse tout le long du pénis de Kevin. ‘’Cette intervention d’allongement et d’épaississement va permettre à Kevin d’être plus à l’aise dans sa vie intime. Avec un pénis plus gros, il va se sentir un peu mieux. C’est un bien-être direct pour lui et indirect pour sa partenaire.’’

Le chirurgien en a fini avec l’intervention mais tant que Kevin est toujours endormi, il reste des possibilités de complications liées à l’anesthésie générale. Le jeune homme va donc être conduit en salle de surveillance où il sera mis sous étroite observation jusqu’à son réveil.

 

Posté le 14 novembre 2012

 

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...