La rhinoplastie rend le nez mieux proportionné

La rhinoplastie répare les disgrâces esthétiques du nez lorsqu'elles sont considérées comme inacceptables, au point de créer un complexe, voire dans les cas extrêmes, d’entraîner un véritable mal de vivre.

Les indication de la chirurgie du nez

Les demandes en chirurgie du nez sont très variées :

  • Retirer une bosse.
  • Relever ou abaisser la pointe du nez, et surtout l’affiner lorsqu’elle est trop large de face.
  • Rétrécir un nez trop long, trop large de face ou redresser un nez dévié.
  • Améliorer l’aspect de l’arête ou de la pointe du nez.
  • Augmenter la définition et la projection de la pointe du nez.

 

Prendre rendez-vous pour une consultation en rhinoplastie

 

De nombreuses sollicitations émanent de personnes parfois très jeunes mais il faut y répondre avec prudence et attendre la fin de la croissance à 18 ans. Après 50 ans, l'intervention a également un effet de rajeunissement certain.

Avant une rhinoplastie, la consultation est particulièrement importante pour bien comprendre la demande du patient et recadrer les désirs irréalistes. Les techniques de retouche des photos aident à visualiser la future transformation mais elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme le résultat qui sera garanti.

La chirurgie du nez peut être associée au niveau du visage avec la modification de la forme du menton par génioplastie. On parle alors de profiloplastie qui, comme son nom l’indique, redessine complètement le profil.

A quoi vais-je ressembler après l'intervention ? Demandez la simulation 3D à votre chirurgien

Le déroulement de l’intervention

La rhinoplastie se fait sous anesthésie générale avec une nuit d’hospitalisation. Elle dure entre une heure et demi à trois heures.

Les incisions peuvent être situées à l’intérieur du nez, dans chaque narine ou bien à l'extérieur du nez en travers de la columelle si le chirurgien a besoin de découvrir entièrement la structure nasale.

Il n’y a pas de technique unique de chirurgie du nez, mais différents procédés, qui sont combinés en fonction des défauts à corriger.

Les interventions de réduction

Lorsque le chirurgien veut enlever une bosse ou diminuer la taille du nez, il retire ou sectionne des fragments de cartilage ou d'os.

La réduction des cartilages : Il sectionne les cartilages qui trop saillants sous la peau. Parfois, il effectue une simple fragilisation des cartilages pour diminuer leur résistance et leur effet-ressort.

Les sutures cartilagineuses : Il rapproche des cartilages trop élargis avec des points de suture. Cette technique permet de remodeler très précisément la pointe du nez sans l’affaiblir.

La réduction de l’os : Il utilise la technique de l’ostéotomie pour fracturer l’os et enlever la partie en excédent.

Les interventions d’augmentation

Lorsque le chirurgien veut améliorer la régularité de l’arête nasale, combler un creux ou augmenter la définition et la projection de la pointe du nez, il fait une greffe de cartilage ou bien il pose un implant nasal.

Les greffes de cartilage : Il prélève le cartilage de préférence sur la cloison nasale du patient. En cas de besoin important, il peut également prendre du cartilage sur l’oreille au niveau de la conque ou sur les côtes du thorax.

Le cartilage est facile à modeler. Le praticien l’utilise en un seul ou plusieurs fragments. il peut également le couper en petits dés très fins qu’il introduit à l’intérieur d’une pochette dont les dimensions sont exactement celles de la zone à augmenter. Cette pochette est constituée avec une membrane de fascia, un tissu fin et solide prélevé à la surface du muscle temporal.

Le chirurgien peut greffer du cartilage autant sur l'arrête que sur la pointe nasale.

Les implants : Ils sont essentiellement utilisés chez les personnes qui ont la peau épaisse et qui présentent un dos du nez trop creux. Il existe des implants de formes diverses en silicone ou en polyethylène poreux (Medpor).

Télécharger la brochure Rhinoplastie

Les suites de l’intervention

Les mèches sont retirées dès le lendemain de la rhinoplastie. Grâce au plâtre qui protège le nez, le patient ressent peu de douleurs, bien soulagées par des antalgiques simples.

A l’ablation du plâtre ou de l’attelle au bout de 10 jours, le nez apparaît encore un peu gonflé mais il est tout à fait présentable. Les fils de suture non résorbables sont enlevés à ce moment-là.

Il y a des ecchymoses au niveau des paupières inférieures pendant une à trois semaines. Le nez dégonfle rapidement après un mois mais il subsiste un œdème résiduel qui disparaît après quelques mois.

Il est déconseillé de porter des lunettes pendant les premiers jours. Directement après l’intervention, l’obstruction nasale est fréquente. Elle nécessite des lavages fréquents des narines pour éviter la formation de croûtes. En raison de l’inflammation des muqueuses à l’intérieur du nez, le patient peut ressentir une certaine gêne pour respirer ainsi qu’une perte passagère de l’odorat et du goût pendant quelques semaines.

La reprise des activités sociales et professionnelles peut être envisagée après une dizaine de jours. Le patient peut faire du sport après un mois, mais il doit éviter les activités violentes et la piscine pendant trois mois.

Les résultats : Un nouveau nez plus harmonieux

Les modifications suite à une rhinoplastie apparaissent progressivement. Certains changements sont visibles plus rapidement que d’autres. Par exemple, la disparition d’une bosse est manifeste dès le retrait de l’attelle et on peut commencer à juger le résultat après deux à trois mois. Mais, de façon générale, il faut prendre patience et attendre six mois à un an pour obtenir le résultat définitif.

Pourquoi cette durée ? La peau qui recouvre la charpente osseuse et cartilagineuse du nez doit se réadapter à sa nouvelle forme et à sa nouvelle taille. Le temps que va mettre la peau pour se rétracter dépend à la fois de la façon dont elle cicatrise et de son élasticité. Ainsi, l’évolution sera plus rapide pour les peaux fines que pour les peaux épaisses. L’âge joue également un rôle important, puisque plus on est jeune, plus la peau est élastique.

Le but est d'obtenir un appendice nasal conforme aux souhaits du patient, qui respecte les proportions entre les différentes parties du nez et qui s’intègre naturellement dans le visage.

Il est possible après un an de faire une retouche en cas d’insatisfaction.

Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Le prix de la rhinoplastie

Intervention   Anesthésie   Séjour   Tarifs TTC*
Chirurgie du nez   Générale   1 nuit   3900€ à 6200€

 

Autres frais   Tarifs TTC*
Consultation avec le chirurgien   50€
Consultation avec l’anesthésiste   100€
Bas de contention   50€

* TVA à 20%. Prix à titre indicatif, les honoraires peuvent varier d'un praticien à l'autre.

 

 

Nous vous conseillons aussi

Rhinoplastie ethnique : Chez les personnes d'origine africaine ou asiatique, elle permet d'affiner le nez de face, de le projeter davantage de profil et de réduire la taille des narines.
Rhinoplastie secondaire : Elle améliore une intervention du nez jugée insatisfaisante et va de la simple retouche à une reprise complète.

 

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...