La gynécomastie réduit les petits seins chez l’homme

L’opération de gynécomastie réduit la taille de la glande mammaire masculine en cas de développement excessif. Cette chirurgie mammaire est la solution idéale pour tous ceux qui, souvent depuis l’adolescence, ressentent une gêne psychologique profonde, voire un véritable complexe en raison de la présence de petits seins visibles.

Les indications : Une poitrine apparente

La gynécomastie se manifeste par une hypertrophie mammaire. La glande mammaire est dense et son développement est concentré autour de l’aréole. Elle est souvent associée à un excès graisseux. Elle peut être symétrique ou asymétrique, unilatérale ou bilatérale.

 

Prendre rendez-vous pour une consultation de gynecomastie

 

Un développement excessif de la glande mammaire

Elle est causée par un dérèglement hormonal. Au toucher, la glande mammaire est dure et la palpation souvent douloureuse.

Le chirurgien recherche d’abord l’origine de la gynécomastie. A cette fin, il prescrit un bilan endocrinien complété le plus souvent par une échographie et une mammographie des seins. Selon le diagnostic posé, il recommande un traitement médicamenteux, hormonal ou une réduction chirurgicale de la glande mammaire.

Les causes possibles sont très diverses.

Un rapport œstrogène/testostérone déséquilibré au moment de la puberté ou de l’andropause :

  • Certains adolescents développent une sensibilité accrue de la glande mammaire due à une sécrétion plus forte d'œstrogènes alors que le niveau de testostérone est encore bas. Cette poussée glandulaire régresse spontanément dans la plupart des cas. Si elle subsiste, une intervention est recommandée dès la fin de la puberté.
  • En vieillissant, les hommes présentent une baisse naturelle de la production de testostérone qui entraîne l’apparition de petits seins.

Certaines pathologies comme les maladies du rein, de la thyroïde, la cirrhose du foie, etc.

La prise de médicaments contenant des oestrogènes, certains neuroleptiques, les amphétamines, etc.

La consommation de stupéfiants comme le cannabis, l’héroïne, la méthadone, les amphétamines, les stéroïdes anabolisants.

Un surplus de graisse

Elle est due à une surcharge pondérale et se caractérise par une accumulation de graisse sous-cutanée présente sur l’ensemble du sein. Au toucher, la graisse est molle, voire gélatineuse et la palpation sans douleur. Dans ce cas, une petite liposuccion suffit.

Une gynécomastie mixte

Dans la majorité des cas, l'hypertrophie glandulaire est associée à un excédent de graisse. L’opération associe alors une lipoaspiration et une ablation de la glande mammaire au cours du même geste opératoire.

A quoi vais-je ressembler après l'intervention ? Demandez la simulation 3D à votre chirurgien

Le déroulement de l’intervention

L'opération de gynécomastie se fait sous anesthésie générale, sans hospitalisation et dure environ une heure.

Elle comprend plusieurs étapes :

Une lipoaspiration de la graisse

Le chirurgien insère une fine canule par deux petites incisions de trois à quatre millimètres, l’une cachée sous l’aisselle et l’autre située au niveau du pli sous-mammaire, et enlève la graisse en excédent.

Une réduction de la glande mammaire

Par une incision en demi-cercle autour de la moitié inférieure de chaque aréole, le chirurgien enlève la glande mammaire. Il subsistera une très fine cicatrice.

Une remise en tension de la peau relâchée

En cas d'excès cutané important et si la peau est de mauvaise qualité, avec un faible potentiel de rétractation, le chirurgien enlève un segment de peau pour redraper le thorax. Il étend l’incision au-delà de l’aréole et la cicatrice sera d’une longueur variable selon l’importance du relâchement cutané.

Le chirurgien réalise ensuite les sutures avec des fils résorbables.

Les suites de l'opération de gynécomastie

Elles sont peu douloureuses. Le patient porte pendant trois semaines un boléro de contention pour éviter les bleus et limiter les gonflements.

L’œdème et les ecchymoses se résorbent progressivement après deux semaines. Dès le troisième jour, le patient peut reprendre les activités qui ne nécessitent pas d’effort physique. La reprise du sport peut s’envisager après trois semaines.

Très rarement, il peut y avoir une insensibilité temporaire des mamelons.

Les résultats : La disparition des petits seins

Le résultat est visible immédiatement. La glande mammaire reprend son aspect normal de simple bourgeon, la graisse est enlevée. Le résultat définitif apparaît au bout de plusieurs semaines après la résorption de l’œdème et la rétraction de l’excédent de peau. Le sein épouse harmonieusement le muscle pectoral. L’homme retrouve une poitrine plus virile et peut à nouveau se mettre torse nu ou porter des tee-shirts moulants en toute sérénité.

Le prix de la gynécomastie

Intervention   Anesthésie   Séjour   Tarifs TTC*
Gynécomastie   Générale   Ambulatoire   3000€ à 4000€

 

Autres frais   Tarifs TTC*
Consultation avec le chirurgien   50€
Consultation avec l’anesthésiste   100€
Bas de contention   50€

* TVA à 20%. Prix à titre indicatif, les honoraires peuvent varier d'un praticien à l'autre.

 

 

Nous vous conseillons aussi

 Implant mammaire : Grand choix d'implants pour remodeler le contour des seins avec un résultat très naturel.
 L’augmentation mammaire : Quelles sont les différentes techniques pour accroître le tour de poitrine ?
 Prothèse mammaire : Modifie la taille, la forme et le galbe des seins lorsqu’ils sont trop petits ou totalement inexistants.
 Réduction mammaire : Réduit la taille exagérée des seins et corrige le relâchement de la peau lorsque le poids de la poitrine a entraîné son affaissement.
 Lipofilling mammaire : Injections de graisse dans les seins pour remodeler la taille et le contour de la poitrine.
 Ptose mammaire : Correspond à une distension de la peau qui enveloppe les seins.
 Lifting mammaire : Raffermit une poitrine tombante.

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...