La prothèse mammaire, l’opération pour obtenir une poitrine plus volumineuse

La pose de prothèses mammaires permet de modifier la taille, la forme et le galbe des seins jugés trop petits, voire totalement inexistants. Les femmes souhaitent un résultat naturel qui leur redonne confiance dans leur féminité.

Résultats de la prothèse mammaire

Le résultat des prothèses mammaires est visible immédiatement. Dès le lendemain de l’intervention, la patiente peut admirer sa nouvelle poitrine et constater que ses seins sont plus volumineux.

Le résultat définitif intervient après 3 mois. C’est le temps nécessaire pour la disparition de l’œdème, l’assouplissement des seins et la stabilisation des prothèses mammaires. Directement après l’intervention, les seins sont durs et ils ont une tendance naturelle à être placés assez haut. En s’assouplissant, ils vont descendre progressivement et prendre leur forme définitive. A partir de ce moment, la patiente oublie qu’elles portent des prothèses mammaires et mène une vie normale. Il n’y a pas d’altération de la sensibilité des tétons. La femme peut allaiter, prendre l’avion, dormir sur le ventre, faire du sport.

Les prothèses mammaires actuelles en gel de silicone durent en moyenne 20 ans. Seule une usure ou une complication imposera le changement de prothèse.

Indications des prothèses mammaires

La mise en place de prothèse mammaire se justifie dans tous les cas où la femme est complexée parce qu’elle juge que la taille de sa poitrine n’est pas conforme à ce qu’elle souhaiterait.

Plusieurs cas sont possibles :

  • La glande mammaire est normalement développée mais la femme n'est pas satisfaite du volume de ses seins et voudrait une taille plus adaptée à ses désirs.
  • Un sein est plus petit que l’autre et la femme souhaite rétablir l’harmonie de sa poitrine.
  • Après un amaigrissement ou une grossesse, la poitrine s’est vidée et la femme souhaite retrouver le volume initial.
  • La glande mammaire est peu développée et donne à la poitrine une apparence plate. La femme souhaite avoir une poitrine visible afin de se sentir mieux dans son corps.
  • En vieillissant, la glande mammaire diminue de volume et la peau se relâche. Dans ce dernier cas, on associe généralement les prothèses mammaires avec un lifting des seins.

A l’issue de la consultation, le chirurgien aura déterminé le contenu, l'enveloppe et la forme de l'implant mammaire.

Technique pour augmenter le volume des seins

L’opération de prothèse mammaire se fait sous anesthésie générale. Elle dure environ 1 heure et la patiente passe une nuit en clinique.

La voie d’accès utilisée pour introduire les prothèses mammaires

Selon les cas, le chirurgien peut choisir plusieurs voies d’abord différentes : axillaire, aréolaire ou sous-mammaire. Il fait une petite incision de 3 à 4 cm par laquelle il insère la prothèse mammaire dans la poitrine.

La fine cicatrice sera totalement invisible après un an.

  • La voie axillaire : La cicatrice est située dans le creux de l’aisselle.
  • La voie aréolaire : La cicatrice est située à travers ou autour du mamelon.
  • La voie sous-mammaire : La cicatrice est située dans le sillon sous le sein.

La mise en place de la prothèse mammaire

Le chirurgien aménage par décollement une loge adaptée au volume des prothèses mammaires puis il choisit la technique d’insertion qui présentera le plus d’avantages et le moins d’inconvénients pour chaque patiente.

La position sous-glandulaire : La prothèse mammaire est placée sous la glande mammaire devant le muscle grand pectoral. C’est l’insertion la plus classique pour les femmes qui ont beaucoup de glande mammaire ou sont très musclées.

  • Douleur moins forte après l’intervention.
  • Pas de déformation visible des seins en cas de contraction musculaire.
  • La partie supérieure des seins est bombé, ce qui donne de jolis décolletés.

La position sous-musculaire : La prothèse mammaire est placée derrière le muscle grand pectoral. C’est l’insertion la plus habituelle pour les femmes minces avec peu de glande mammaire.

  • Les contours de la prothèse sont moins visibles et moins perceptibles au toucher.
  • Le poids de la prothèse mammaire n’entraîne pas la chute progressive du sein, car elle est soutenue par du tissu fibreux et musculaire.

La position Dual Plan : La prothèse mammaire est placée dans 2 plans anatomiques différents : La moitié supérieure de la prothèse derrière le muscle grand pectoral et la moitié inférieure de la prothèse sous la glande mammaire devant le muscle grand pectoral. Cette technique d’insertion convient pour toutes les femmes.

  • Camouflage des contours de la prothèse mammaire chez les femmes minces.
  • Pas de mouvement de la prothèse en cas de contraction musculaire chez les femmes sportives.
  • La prothèse est moins discernable au toucher car elle est protégée en haut par du muscle et en bas par la glande mammaire.

En fin d'intervention, le chirurgien pose un pansement modelant sur la poitrine avec deux tuyaux qui sortent par les côtés (les redons) et qui permettent de drainer le sang. Les drains sont enlevés dès le lendemain de l’opération. Ensuite, la patiente porte un soutien-gorge de contention jour et nuit pendant 1 mois.

Après l’augmentation de la poitrine

La patiente ressent des douleurs plus ou moins fortes surtout les premiers jours. Celles-ci vont disparaître progressivement. Des antalgiques adaptés et puissants sont prescrits par le chirurgien. L’œdème diminue progressivement après 2 à 3 semaines.

Une semaine de repos est souhaitable. La patiente doit éviter de soulever les bras ou porter de charges lourdes les 10 premiers jours. Il est conseillé de ne pas conduire pendant 15 jours.

Une fois que les fils de suture sont enlevés, il est recommandé de masser doucement la cicatrice et la poitrine avec une crème ou une lotion destinées à éviter le dessèchement de la peau.

La patiente peut reprendre ses activités après 10 jours environ. Pendant les 7 premiers jours, il faut éviter de prendre une douche ou un bain. La reprise du sport est possible 1 à 2 mois après l'opération.

Vidéo au sujet des prothèses mammaires

Prothèse mammaire et grossesse

La grossesse est toujours abordée lors de la consultation avec le chirurgien.

  • Risques

  • Enfants

  • Allaitement

Quel sont les risques des prothèses mammaires lors d’une grossesse ?

 

Il n'y a pas de risque uniquement lié au fait d'être enceinte. La grossesse peut provoquer des modifications du volume et de la forme de la poitrine. Cela nécessitera peut-être un changement de prothèse mammaire après l'accouchement mais c'est assez exceptionnel.

Si une coque survient chez une femme enceinte, le chirurgien donne la priorité au bon déroulement de la grossesse plutôt qu'au traitement de la coque car il n'y a jamais d'urgence à traiter celle-ci.

La silicone de la prothèse mammaire est une silicone dite cohésive. Elle ne se diffuse pas dans les tissus, ne passe pas dans le sang ni à travers la membrane du placenta. Il n'y a donc aucun risque pour le bébé ou pour la femme.

Y a-t-il une contre-indication à poser des prothèses mammaires avant d'avoir eu des enfants ?

 

Chez une femme qui est peu complexée par sa poitrine et qui souhaite avoir un enfant dans les 6 mois à 12 mois, il n'y a aucun intérêt à poser une prothèse mammaire avant la grossesse.

Par contre, ce serait vraiment dommage de faire attendre une femme qui a un vrai complexe et qui n'a pas de projet immédiat d’être enceinte, en lui faisant croire que ce serait mieux de l'opérer après sa grossesse.

L'allaitement est-il possible si une femme porte des prothèses mammaires ?

 

La mise en place de prothèse mammaire n'empêche évidemment pas l'allaitement.

L'allaitement peut devenir plus difficile si la cicatrice est proche de l'aréole ou du mamelon car elle peut toucher une partie des canaux galactophores.

Il n’y a aucun risque pour l'allaitement si la cicatrice est dans le sillon sous-mammaire ou dans l’aisselle, l'ensemble des canaux galactophores est totalement préservé.

Prix prothèse mammaire

Intervention Anesthésie Séjour Tarifs TTC*
Pose de prothèses mammaires en gel de silicone Générale 1 nuit 5000€ à 5500€
Pose de prothèses mammaires en mousse de polyuréthane Générale 1 nuit 5500€ à 6000€
Changement de prothèses mammaires Générale 1 nuit 5000€
Retrait de prothèses mammaires Locale/Générale Ambulatoire 3500€

 

Autres frais Tarifs TTC*
Consultation avec le chirurgien 50€
Consultation avec l’anesthésiste 70€
Bas de contention 50€
Soutien-gorge de contention 90€

* TVA à 20%

 

Prendre rendez-vous pour une consultation en prothèses mammaires

> Indications

> En savoir plus

Téléchargement :

  • Nous contacter