La réduction mammaire atténue le volume excessif de la poitrine

La réduction mammaire réduit la taille exagérée des seins et corrige le relâchement de la peau lorsque le poids de la poitrine a entraîné son affaissement. Cette opération de chirurgie mammaire est pratiquée pour des raisons esthétiques mais aussi pour supprimer des douleurs physiques causées par la grosseur de la poitrine.

Les indications : Diminuer une forte poitrine

Lorsqu’une femme souffre de la lourdeur excessive de ses seins, on parle d’hypertrophie mammaire. Celle-ci trouve son origine dans le développement anormal de la glande mammaire. Elle peut apparaître dès la fin de la puberté ou se manifester après une grossesse ou une prise de poids importante.

 

Prendre rendez-vous pour une consultation en réduction mammaire

 

Le poids des seins entraîne progressivement l’affaissement de la poitrine. Il y a donc aussi fréquemment une ptôse mammaire associée à l’hypertrophie.

Une réduction mammaire peut être envisagée dès la fin de la puberté puis sans limite d’âge dès lors que la patiente est en bonne santé.

A quoi vais-je ressembler après l'intervention ? Demandez la simulation 3D à votre chirurgien

Le déroulement de l'intervention

L’intervention se fait sous anesthésie générale et dure entre deux et trois heures. La patiente reste une à deux nuits en clinique.

L'opération de réduction mammaire

Le chirurgien va procéder par étapes en suivant les tracés qu’il a préalablement dessinés :

  • Il supprime le tissu glandulaire en excès puis il remonte la glande du sein.
  • Il procède à un redrapage de l’enveloppe cutanée afin d’assurer une bonne tenue et un joli galbe aux nouveaux seins. En cas de relâchement cutané, il fait un lifting mammaire. Il corrige également l’éventuelle asymétrie de la poitrine en remodelant deux seins de la même taille.
  • Il réduit l'aréole si c’est nécessaire puis la repositionne ainsi que le mamelon qu’il fait pointer vers le haut.

Tout au long du processus, le praticien conserve au maximum la vascularisation de la glande mammaire et la sensibilité du sein.

Les berges de la peau découpées sont alors suturées avec du fil résorbable. En fin d’intervention, des drains sont mis en place afin d’éviter la survenue d’un hématome. Le chirurgien pose ensuite un pansement modelant avec des bandes élastiques en forme de soutien-gorge.

Ce premier pansement est enlevé après 24 heures et remplacé par un soutien-gorge adapté que la patiente devra garder jour et nuit pendant 1 mois.

Les cicatrices après la diminution mammaire

Le nombre de cicatrices sera proportionnel à l’importance de l’hypertrophie à corriger.

  • Deux incisions obligatoires : la première ronde autour de l’aréole, la deuxième verticale de l’aréole jusqu’au pli en-dessous du sein.
  • Une incision facultative horizontale dans le sillon sous le sein.

 

Réduction mammaire 2 cicatrices

Lorsque le degré d’hypertrophie est modéré et que la peau du sein est suffisamment ferme et élastique.

Réduction mammaire 3 cicatrices

Lorsque le degré d’hypertrophie est important et que les seins présentent également un aspect tombant.

La cicatrice péri-aréolaire sera entièrement dissimulée grâce à la pigmentation naturellement rosée de cette zone.

Les cicatrices verticale et horizontale ne disparaîtront jamais totalement. Très rouges après l’intervention, elles commenceront à s’estomper après six mois et deviendront légèrement rosées. Il est conseillé de masser les cicatrices avec une crème hydratante deux semaines après l’intervention et, surtout, de ne pas s’exposer au soleil. Leur aspect sera définitif après un an. A ce moment, elles seront devenues fines et blanches.

Si l’aspect de la cicatrice n’est pas satisfaisant d’un point de vue esthétique ou si une chéloïde est apparue, le médecin proposera un traitement au laser CO2.

Les suites de l'intervention

Elles sont en général peu douloureuses et ne nécessitent que des antalgiques simples. Les ecchymoses disparaissent après quelques jours tandis que l’œdème du sein subsiste pendant une à deux semaines.

La patiente peut prendre une douche dès le lendemain de la réduction mammaire. Elle constatera une gêne pour lever les bras pendant les premiers jours et doit éviter de porter des charges lourdes pendant trois semaines.

Un arrêt de travail de deux à trois semaines est conseillé en fonction de l’activité professionnelle. La reprise progressive du sport est autorisée après un à deux mois.

Les résultats : La poitrine est plus petite, mieux galbée et raffermie

Dès le lendemain de l’intervention de réduction mammaire, le galbe de la nouvelle poitrine est déjà bien visible. Les seins sont réduits, parfaitement symétriques et positionnés plus haut.

Après trois mois, une fois l’œdème résorbé, la poitrine devient moins bombée et les tissus mammaires s’assouplissent. C’est au sixième mois que la forme et le volume des seins seront définitifs. Le processus de cicatrisation quant à lui sera complètement terminé après un an.

Le résultat est définitif. Attention toutefois à un amaigrissement important après l’intervention qui peut rendre les seins flasques.

Bien dans sa tête et à l’aise dans son corps, la femme se sent plus légère et plus libre dans ses mouvements. Elle s’habille comme elle le souhaite, peut pratiquer tous les sports et retrouve un confort total au niveau du dos, des épaules et de la nuque. Elle reprend confiance en elle dans sa vie intime et évite les regards et les commentaires souvent déplacés sur sa poitrine.

Une grossesse est autorisée six mois après la plastie de réduction bien qu’il soit conseillé de faire cette intervention lorsque la femme ne veut plus d’enfant. La possibilité d’allaiter n’est pas garantie car les canaux galactophores auront pu être sectionnés lors de l’intervention.

Le prix de la réduction mammaire

Intervention   Anesthésie   Séjour   Tarifs TTC*
Réduction mammaire   Générale   1 nuit   5000€ à 6000€

 

Autres frais   Tarifs TTC*
Consultation avec le chirurgien   50€
Consultation avec l’anesthésiste   100€
Bas de contention   50€
Soutien-gorge de contention   100€

* TVA à 20%. Prix à titre indicatif, les honoraires peuvent varier d'un praticien à l'autre.

 

 

Nous vous conseillons aussi

 Implant mammaire : Grand choix d'implants pour remodeler le contour des seins avec un résultat très naturel.
 L’augmentation mammaire : Quelles sont les différentes techniques pour accroître le tour de poitrine ?
 Prothèse mammaire : Modifie la taille, la forme et le galbe des seins lorsqu’ils sont trop petits ou totalement inexistants.
 Lipofilling mammaire : Injections de graisse dans les seins pour remodeler la taille et le contour de la poitrine.
 Gynécomastie : Réduit la taille de la glande mammaire chez l’homme en cas de développement excessif.

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...