La réduction mammaire : dites adieu à votre poitrine opulente

La poitrine est un sujet sensible chez bon nombre de femmes. Trop petite, elle est source de désagréments psychologiques, trop grosse, elle cause des problèmes physiques. Dans tous les cas, il est possible de réaliser une opération de chirurgie mammaire pour corriger le volume de seins. Pour réduire la poitrine, il suffit alors de procéder à une réduction mammaire.

La réduction mammaire : qu’est-ce que c’est ?

Un volume trop important de la poitrine, aussi appelé hypertrophie mammaire, peut parfois être handicapant. Des seins top imposants peuvent aussi causer des maux de dos et empêcher le port de certains vêtements comme des chemisiers ou des vêtements trop serrés. Une poitrine trop opulente est alors source de désagréments pour bien des femmes.

Une forte poitrine peut apparaître dès la fin de la puberté, au cours du temps, suite à une grossesse ou une prise de poids excessive. Il est alors difficile de se débarrasser de celle-ci et peut donner lieu à des complexes et inconvénients psychologiques.

Souvent, une hypertrophie mammaire est accompagnée d’une légère ptôse mammaire. Les seins s’affaissent. Ainsi, seule une chirurgie mammaire peut permettre de réduire votre poitrine de manière durable. Une réduction mammaire vous permet alors d’obtenir un résultat naturel et harmonieux.

La réduction mammaire réduit la taille exagérée des seins et corrige le relâchement de la peau lorsque le poids de la poitrine a entraîné son affaissement. Cette opération de chirurgie mammaire est pratiquée pour des raisons esthétiques, mais aussi pour supprimer des douleurs physiques causées par la grosseur de la poitrine comme des maux de dos, par exemple. Si c’est le cas, elle peut être prise en charge par la Sécurité Sociale.

La réduction mammaire réduit le volume de votre poitrine en retirant un peu de glande mammaire dans chacun de vos seins. Votre poitrine est plus petite, regalber et redessiner. Vous obtenez alors une poitrine harmonieuse et en accord avec l’ensemble de votre silhouette. Cette opération peut également permettre de corriger une éventuelle asymétrie de votre poitrine en retirant plus de glandes mammaires dans un de vos seins.

La réduction mammaire : Les indications

Lorsqu’une femme souffre de la lourdeur excessive de ses seins, on parle d’hypertrophie mammaire. Celle-ci trouve son origine dans le développement anormal de la glande mammaire. Elle peut apparaître dès la fin de la puberté ou se manifester après une grossesse ou une prise de poids importante.

Le poids des seins entraîne progressivement l’affaissement de la poitrine. Il y a donc aussi fréquemment une ptôse mammaire associée à l’hypertrophie.

Une réduction mammaire peut être envisagée dès la fin de la puberté puis, sans limite d’âge, dès lors que la patiente est en bonne santé.

Contre-indications à l’intervention de prothèses mammaires

Une réduction mammaire peut être faite dès l’adolescence. Néanmoins, il faut avoir, au minimum, 17 ans et attendre la fin de la croissance mammaire. Mais, d’autres contre-indications peuvent vous empêcher de recourir à une telle opération pour réduire le volume de vos seins.

Si vous avez des antécédents de phlébites ou d’embolie pulmonaire, il vous faudra renoncer à toute opération de chirurgie esthétique comme la réduction mammaire. De même, si vous avez un projet de grossesse, votre chirurgien vous conseillera probablement d’attendre au moins 6 mois avant de réaliser votre réduction mammaire.

Il vous sera aussi conseillé d’arrêter la cigarette avant et après une réduction mammaire ou tout autre opération de chirurgie esthétique. En effet, la cigarette peut retarder votre cicatrisation et votre guérison. Il vous faudra donc interrompre votre consommation de tabac un mois avant et après votre réduction mammaire.

Le chirurgien pourra vous demander d’arrêter la prise de votre contraceptif. Certains contraceptifs hormonaux pouvant augmenter le risque de phlébite. Ainsi, combiné à d’autres facteurs de risque, vous devrez éventuellement cesser la prise de contraceptif avant et après votre réduction mammaire.

La réduction mammaire : Le déroulement de l'intervention

Avant chaque opération de chirurgie esthétique, qu’il s’agisse d’une augmentation mammaire ou d’une réduction mammaire, votre chirurgien effectuera systématiquement une première consultation avec vous.

Celle-ci lui permet de connaître votre problématique et vos besoins. C’est un moment d’écoute privilégié entre vous et votre chirurgien. C’est aussi le moyen, pour lui, d’examiner vos seins et l’ensemble de votre silhouette. Il peut ainsi plus facilement adapter le traitement à vos envies et à votre morphologie. Cette consultation lui permet de vous donner des précisions sur le déroulement de l’intervention, mais aussi de vous informer des risques liés à l’intervention.

À la fin de la consultation, il vous remettra un formulaire de consentement. Un délai de réflexion de 15 jours est à respecter entre votre première consultation et le jour de l’intervention.

L'opération de réduction mammaire

L’intervention se fait sous anesthésie générale et dure entre deux et trois heures. La patiente reste une à deux nuits en clinique.

Avant l’entrée au bloc opératoire, le chirurgien dessine les seins sur le corps de la patiente pour déterminer les cicatrices d’incisions, mais aussi permettre le repositionnement de l’aréole.

Le chirurgien va procéder par étapes en suivant les tracés qu’il a préalablement dessinés :

  • Il supprime le tissu glandulaire en excès. La glande mammaire qui subsiste est ensuite reconcentrée et restructurer pour donner un nouveau galbe à la poitrine et la redessiner.
  • Il procède à un redrapage de l’enveloppe cutanée afin d’assurer une bonne tenue et un joli galbe aux nouveaux seins. En cas de relâchement cutané, il fait un lifting mammaire. Il corrige également l’éventuelle asymétrie de la poitrine en remodelant deux seins de la même taille.
  • Il réduit l'aréole si c’est nécessaire puis la repositionne ainsi que le mamelon qu’il fait pointer vers le haut.
  • Tout au long du processus, le praticien conserve au maximum la vascularisation de la glande mammaire et la sensibilité du sein.
  • Les berges de la peau découpées sont alors suturées avec du fil résorbable. En fin d’intervention, des drains sont mis en place afin d’éviter la survenue d’un hématome. Le chirurgien pose ensuite un pansement modelant avec des bandes élastiques en forme de soutien-gorge.
  • Ce premier pansement est enlevé après 24 heures et remplacé par un soutien-gorge adapté que la patiente devra garder jour et nuit pendant 1 mois.

Les cicatrices après la diminution mammaire

Le nombre de cicatrices sera proportionnel à l’importance de l’hypertrophie à corriger.

Deux incisions sont obligatoires :

  • La première ronde autour de l’aréole.
  • La deuxième verticale de l’aréole jusqu’au pli en-dessous du sein.

Une incision facultative horizontale dans le sillon sous le sein peut être effectué en cas de besoins.

La cicatrice péri-aréolaire sera entièrement dissimulée grâce à la pigmentation naturellement rosée de cette zone.

Les cicatrices verticale et horizontale ne disparaîtront jamais totalement. Très rouges après l’intervention, elles commenceront à s’estomper après six mois et deviendront légèrement rosées. Il est conseillé de masser les cicatrices avec une crème hydratante deux semaines après l’intervention et, surtout, de ne pas s’exposer au soleil. Leur aspect sera définitif après un an. A ce moment, elles seront devenues fines et blanches.

Les suites de l'intervention

Elles sont, en général, peu douloureuses et ne nécessitent que des antalgiques simples. Les ecchymoses disparaissent après quelques jours tandis que l’œdème du sein subsiste pendant une à deux semaines.

La patiente peut prendre une douche dès le lendemain de la réduction mammaire. Elle constatera une gêne pour lever les bras pendant les premiers jours et doit éviter de porter des charges lourdes pendant trois semaines.

Un arrêt de travail de deux à trois semaines est conseillé en fonction de l’activité professionnelle. La reprise progressive du sport est autorisée après un à deux mois.

Vous souhaitez en savoir plus sur la réduction mammaire ?

Si vous souhaitez avoir plus d’information technique sur la réduction mammaire à Paris, vous pouvez également prendre rendez-vous avec l’un de nos spécialistes en nous contactant par mail, téléphone ou via notre formulaire de prise de rendez-vous sur le site de la Clinique des Champs Elysées.



Vous pourriez aussi être intéressé par

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...