Contenu

La médecine esthétique a longtemps été associée aux corrections sans chirurgie des défauts visibles par tous, comme le visage.

Mais la médecine esthétique ne se contente pas de soigner des imperfections visibles, elle soigne tout autant un patient qui souffre.

Ceci explique la grande importance de la médecine des parties intimes chez la femme comme chez l’homme, car elle vise souvent à solutionner des problèmes de complexes ou de gêne dans la vie intime : une souffrance psychologique peut être profonde, même si l’organe responsable comme la vulve ou le pénis est le plus souvent dissimulé.

Le principe : c’est quoi la médecine esthétique intime ?

La médecine intime s’adresse aux imperfections esthétiques des parties intimes féminines et masculines, pour les corriger sans opération ni hospitalisation.

Ces anomalies à corriger peuvent être tantôt constitutives, en grande partie avec des causes héréditaires, tantôt acquises car elles apparaissent plus tardivement, en particulier avec les processus de vieillissement.

Corriger des défauts intimes constitutifs

Ces défauts sont souvent visibles et cruellement ressentis dès l’adolescence, occasionnant de nombreux complexes.

Ils sont importants car ils peuvent transformer les débuts de la vie intime, à une période de construction des relations affectives et des relations sexuelles. Si le partenaire fait un sourire moqueur ou une remarque désobligeante, le jeune patient est souvent blessé intimement, transformant sa construction personnelle.

Chez le jeune homme, la taille du sexe est souvent responsable.

Par injection d’acide hyaluronique au cœur du pénis, la médecine intime permet de gagner en épaisseur (pénoplastie d’épaississement sans opération).

Le phallus ne gagne pas en longueur mais en diamètre.

Pour avoir un sexe plus long, le sujet n’a d’autre choix qu’une pénoplastie chirurgicale de type phalloplastie d’allongement.

Chez la femme, le complexe concerne le plus souvent les lèvres vaginales (complexe de la vulve) avec des petites lèvres ou grandes lèvres asymétriques ou encore atrophiées.

Un médecin spécialiste de médecine intime pourra redonner des volumes par injection d’acide hyaluronique. C’est un produit résorbable, à la différence du lipofilling définitif (chirurgie esthétique peu invasive avec greffe de graisse autologue par simple injection).

Un médecin peut aussi traiter d’autres zones par injection d’acide hyaluronique, comme une augmentation de point G.

Corriger des défauts intimes acquis

Le vieillissement lié à l’âge va apporter son lot de défauts acquis.

Toute muqueuse génitale comprend un épithélium reposant sur un tissu conjonctif. Ce dernier est analogue au derme de la peau, avec des fibres (collagène et élastine) et de l’acide hyaluronique. Quand ces structures diminuent, la muqueuse perd en volume, sécrète moins et s’affaisse en perdant sa fermeté et sa tonicité.

Chez la femme, il peut ainsi y avoir différents troubles :

  • Lèvres vulvaires relâchées plus ou moins béantes (complexe de la vulve).
  • Laxité vaginale, avec parfois des fuites urinaires et une baisse significative des plaisirs intimes.
  • Troubles fonctionnels dus à la sécheresse vaginale (brûlures, rapport sexuel douloureux ou dyspareunie…)

Les indications : pour qui est le traitement médical des parties intimes ?

Chez l’homme ou la femme, la médecine esthétique des parties intimes possède trois types d’indications principalement :

  • Tout sujet affecté par défauts esthétiques acquis ou constitutifs. -
  • Tout sujet présentant des signes douloureux ou fonctionnels liés au vieillissement des parties intimes (sécheresse vaginale, dyspareunie). -toute femme souhaitant augmenter le plaisir sexuel féminin (laxité du vagin ou point G) ou tout homme souhaitant augmenter son plaisir sexuel masculin (phalloplastie d’épaississement pour avoir un sexe plus gros).

Ces solutions de médecine intime sont envisageables chez tout sujet adulte :

  • Les adultes jeunes ont souvent des défauts héréditaires, les affectant dans leur vie intime ;
  • Les adultes vivant un changement de vie (divorce, vie à deux) veulent parfois marquer symboliquement ce moment de changement, en modifiant leur anatomie intime.
  • Les adultes mûrs veulent lutter contre les effets du vieillissement, pour conserver une vie intime optimale et épanouie.

La médecine intime développée par la Clinique des Champs Elysées de Paris permet sans opération et sans douleur de recréer des volumes perdus (défauts acquis) ou absents (défauts constitutifs) ou de régénérer des tissus atrophiés (troubles acquis).

Les solutions de médecine intime masculine

Créer un volume manquant par un produit de comblement résorbable (injection d’acide hyaluronique pour le pénis).

Les solutions de médecine intime féminine

  • Créer du volume

Injection de produit de comblement résorbable (acide hyaluronique) : augmenter son point G, labioplastie médicale.