Tout ce que vous devez savoir sur les prothèses mammaires

La taille de votre poitrine est une source importante de complexes pour vous ? Vous avez déjà envisagé de recourir à la chirurgie mammaire pour augmenter la taille de vos seins, mais vous hésitez encore ? Voici de nombreux éléments de réponse pour vous aider à en savoir plus sur la pose d’implants mammaires.

Prothèse mammaire : qu’est-ce que c’est ?

De nombreuses controverses ont surgi ces dernières années, au sujet des prothèses mammaires implantées en chirurgie esthétique. De nombreuses patientes souhaitent ainsi en savoir plus sur le contenu de ces prothèses.

Les prothèses mammaires sont des poches contenant, selon leur type, du gel de silicone ou du sérum physiologique. L’objectif des prothèses et de dessiner au plus juste une forme naturelle à la poitrine des patientes, tout en rehaussant leur volume. Par ailleurs, les prothèses implantées sont étudiées pour rappeler un toucher et une texture similaire à celle d’une poitrine naturelle.

Les prothèses sont insérées dans la poitrine, et, selon la patiente, devant ou derrière le muscle grand pectoral.

Les prothèses ont des formes et des tailles différentes, pour s’adapter au maximum à la morphologie d’une patiente :

  • On retrouve des prothèses rondes, en forme de pomme. Ces prothèses ont pour but de “bomber” la poitrine, en travaillant uniquement sur la projection. La patiente peut choisir entre quatre types de projections : faible, modérée, forte, extra-forte.
  • Pour reprendre avec précision la forme naturelle du sein, une patiente peut se faire poser des implants à forme anatomique. Il s’agit d’implants dont la base est plus bombée que le sommet : on parle d’une forme de poire. Avec ces implants, on peut travailler la projection, comme pour les implant à forme ronde, mais l’intervention de pose des implants mammaires permet également de jouer sur la hauteur et la largeur du sein.

Les implants mammaires peuvent être composés de deux types de remplissages :

  • Des gels de silicone, un gel mou à l’avant et un gel plus ferme à l’arrière. Si l’enveloppe de la prothèse se perce, le gel de silicone ne se propage pas dans le corps de la patiente.
  • Un sérum physiologique composé d’un mélange d’eau et de chlorure de sodium. Ces implants sont devenus obsolètes et ne sont plus utilisés par la clinique des Champs-Elysées.

Pourquoi se faire implanter des prothèses mammaires ? À qui s’adresse cette intervention ?

La pose de prothèses mammaires peut répondre à diverses problématiques comme l'hypotrophie mammaire. Plusieurs cas sont possibles pour les femmes souhaitant bénéficier d’une intervention de chirurgie esthétique au niveau de la poitrine.

  • Le cas le plus courant est celui d’une patiente souffrant d’une poitrine trop petite, qui ne correspond pas à ses exigences, et souhaiterait une poitrine plus grande, de manière à lever ses complexes.
  • Lorsqu’une patiente souffre d’une poitrine plate, causant de nombreux complexes (“planche à repasser”)
  • Lorsqu’une patiente constate une asymétrie entre ses deux seins, et qu’un sein est plus petit qu’un autre. La pose d’une prothèse mammaire sur le plus petit des seins va permettre de retrouver un équilibre et une harmonie sur la poitrine de la patiente.
  • Suite à une grossesse, une patiente peut perdre de la poitrine, lui causant des complexes et un sentiment de perte de féminité. La pose de prothèses mammaires va permettre de redonner à la patiente son tour de poitrine initial (avant la grossesse).
  • Après une perte de poids, les seins d’une patiente se sont vidés. Des implants mammaires vont redonner le volume perdu à la poitrine de la patiente.
  • Le vieillissement peut avoir une incidence sur le volume de la glande mammaire. La pose de prothèses mammaires, associée à un lifting mammaire va permettre de corriger les effets néfastes du vieillissement cutané.

Contre-indications à l’intervention de prothèses mammaires

Comme tout acte de chirurgie esthétique, il existe de nombreuses contre-indications à la pose de prothèses mammaires :

  • Si vous souffrez de maladies auto-immunes, d’une leucémie, d’hypertension.
  • Si vous avez un projet de grossesse à court terme.
  • Si vous avez des antécédents de phlébite ou d’embolie pulmonaire. La prise de contraceptifs par voie orale augmente le risque de phlébite.
  • Si vous fumez, il est recommandé d’arrêter le tabac au minimum un mois avant l’intervention.

Comment se déroule l’intervention de prothèses mammaires ?

Tout commencera par une première consultation avec l’un des chirurgiens esthétiques pratiquant la pose de prothèses mammaires à la clinique des Champs-Elysées. Le praticien commencera par écarter toute contre-indication à l’augmentation mammaire. Il vous interrogera sur vos antécédents médicaux et familiaux de cancer du sein.

Il est important de préciser au praticien les motivations qui poussent la patiente à se faire poser des prothèses mammaires, de manière à ce qu’il produise le résultat qui répondra le mieux aux désirs de la patiente et correspondra au mieux à son profil anatomique. Il évaluera si un lipofilling mammaire ne peut pas suffire à atteindre ce résultat.

Durant la consultation, le chirurgien va déterminer le type d’implant mammaire à poser (contenu, enveloppe, forme).

La patiente pourra même se voir avec ses futurs nouveaux seins, grâce à la réalité augmentée. En effet, la Clinique des Champs-Elysées propose, en exclusivité nationale, la nouvelle technologie 4D Crisalix pour la consultation de prothèses mammaires.

Le chirurgien va d’abord, à l’aide d’une tablette, scanner en quelques secondes la poitrine en 3D. Puis il sélectionne l’implant et simule le résultat instantanément. La patiente pourra alors découvrir en temps réel sur l’écran sa nouvelle apparence, sur un grand écran similaire à un miroir, et pourra voir comment les implants bougent avec son corps. Elle pourra ainsi voir comment ses seins vont évoluer, ressembler, rebondir, et pourra mesurer le potentiel d’attraction consécutif à la pose de ses futurs implants mammaires. Cette expérience immersive complète est un progrès considérable par rapport à la simulation 3D.

Ensuite vient le moment de l’intervention, réalisée à la clinique des Champs-Elysées par le chirurgien que la patiente aura préalablement rencontré en consultation.

L’opération sera réalisée sous anesthésie générale. Elle va durer environ une heure et dans tous les cas, la patiente passera une nuit en clinique.

Concernant les voies d’accès pour introduire la prothèse mammaire, les incisions seront les plus discrètes possibles. Le chirurgien fait une légère incision d’une taille de 3 à 4 centimètres, soit la taille de deux phalanges de vos doigts. L’emplacement de l’incision va différer selon l’intervention :

  • Au niveau du sillon sous le sein.
  • A travers ou autour du mamelon.
  • Dans le creux de l’aisselle.

La fine cicatrice qui découle de l’intervention deviendra totalement invisible au bout d’un an.

À la fin de l'intervention, le chirurgien va appliquer sur la patiente un pansement modelant sur la poitrine, relié à deux petits tuyaux qui sortent par les côtés (les redons) et qui vont permettre de drainer le sang. Rassurez-vous, ces drains vont être enlevés dès le lendemain de l’opération de pose des prothèses mammaires. Ensuite, la patiente va devoir porter un soutien-gorge de contention jour et nuit pendant près d’un mois.

Les premiers jours, la patiente ressent des douleurs assez fortes. Celles-ci sont atténuées grâce à des antalgiques puissants prescrits par le chirurgien. L’œdème diminue progressivement après deux à trois semaines.

Une semaine de repos est souhaitable. La patiente doit éviter de soulever les bras ou de porter de charges lourdes les dix premiers jours. Il est également prudent de ne pas conduire pendant quinze jours.

Une fois que les fils de suture sont enlevés, il est recommandé de masser doucement la cicatrice et la poitrine avec une crème ou une lotion afin d'éviter le dessèchement de la peau.

Suite à la pose des implants mammaires, la patiente pourra reprendre toutes ses activités quotidiennes après une période d’environ dix jours. Lors des sept premiers jours, il faut éviter de prendre une douche ou un bain. La reprise du sport est possible un à deux mois après l’intervention. Les patientes doivent parfois réadapter leurs activités à leur nouvelle poitrine, car le ressenti du corps lors des diverses activités physiques pourrait être différent.

Vous souhaitez obtenir la poitrine de vos rêves ?

Si vous souhaitez bénéficier d’une pose de prothèses mammaires à Paris, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec la Clinique des Champs-Elysées, via le formulaire de contact ci-dessous. Vous pouvez également nous joindre par téléphone.



Vous pourriez aussi être intéressé par

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...