La rhinoplastie secondaire

La rhinoplastie secondaire consiste à opérer un nez une deuxième fois en cas de résultat insatisfaisant. Cette nouvelle chirurgie va de la simple retouche à une reprise complète en cas d’intervention ratée.

Les indications : Les imperfections de résultat

Dans 10% des cas seulement, la première intervention n’est pas satisfaisante.

Parfois, le mécontentement provient d’une incompréhension dès le départ sur le résultat à obtenir. Il est donc primordial que le patient et le chirurgien s’entendent lors de la consultation sur les attentes esthétiques espérées.

Mais les défauts constatés peuvent également être dus à des fautes techniques de la part du praticien lors de l’opération ou bien à des phénomènes imprévisibles de fibroses et de rétractions cicatricielles.

Les principales demandes de rhinoplastie secondaire sont causées par :

  • Des irrégularités de contour visibles sous une peau fine.
  • Une insuffisance ou un excès de correction de la bosse osseuse.
  • Une insuffisance de correction de la bosse cartilagineuse (nez de Corbin).
  • Un excès de correction de la bosse cartilagineuse (ensellure nasale).
  • Un excès de correction des cartilages de la pointe du nez entrainant une pointe du nez plongeante ou affaissée.
  • Une asymétrie ou un raccourcissement excessif du nez.
  • Un resserrement des ailes narinaires.

Le déroulement de l’intervention

Le chirurgien utilise les mêmes techniques que pour une première rhinoplastie mais elles sont adaptées aux spécificités de la retouche ou de la reprise.

Lors des visites de contrôle, le praticien est attentif à l’évolution du résultat et attend que celui-ci soit considéré comme définitif avant d’intervenir. Avant de faire une rhinoplastie secondaire, il faut attendre que l’œdème nasal ait complètement disparu, que la partie osseuse du nez soit consolidée et que les tissus aient retrouvé leur assouplissement.

Les retouches

Elles améliorent une première intervention qui est réussie mais dont on souhaite parfaire le résultat.

Les retouches sont faites dans le suivi de l’évolution, lors des visites de contrôle. Le résultat final peut mettre parfois plus longtemps à apparaître et rien ne sert de se précipiter en faisant un geste inutile.

Ce sont des gestes chirurgicaux légers qui, dans la plupart des cas, peuvent être réalisés sous anesthésie locale. Le plus souvent il s'agit d'irrégularités osseuses ou cartilagineuses visibles du fait de la finesse de la peau.

Dans certains cas, une rhinoplastie médicale suffira.

Une retouche peut être envisagée dès le sixième mois après l’intervention.

La reprise opératoire complète

Elle annule les effets d’une première intervention considérée comme ratée. Le chirurgien réopère entièrement le nez sur de nouvelles bases.

Les déformations sont plus importantes car le tissu cicatriciel de la première intervention peut masquer les structures de base du nez. A chaque fois qu’il y a un manque de tissu, le praticien restaure les volumes ou les surfaces, ce qui nécessite généralement une reconstruction par des greffes cartilagineuses ou des implants.

Une reprise ne peut s'envisager qu’un an après la première intervention.

Le prix de la rhinoplastie secondaire

Intervention Anesthésie Séjour Tarifs TTC*
Retouche Locale Ambulatoire A partir de 500€
Reprise complète Générale 1 nuit 4500€ à 7000€

Autres frais Tarifs TTC*
Consultation avec le chirurgien 50€
Consultation avec l’anesthésiste 100€
Bas de contention 50€

* TVA à 20%

 

 

Nous vous conseillons aussi

Rhinoplastie ethnique : Chez les personnes d'origine africaine ou asiatique, elle permet d'affiner le nez de face, de le projeter davantage de profil et de réduire la taille des narines.

  • Nous contacter
(* Tous les champs sont obligatoires )
Civilité
Abonnement newsletter
 
chargement...